0
Opinions Thu, 4 Jun 2020

Combats violents entre séparatistes au Noso : décès du Général Tiger

Ce 3 juin 2020, dans le Bui (Nord-Ouest), il y a eu affrontements entre les Bui Warriors (groupe armé légitime et loyal à la lutte) et les Ambazonian Defence Forces (ADF), soupçonné d'être l'outil de la contre-révolution pour le compte du régime de Yaoundé. Les Bui Warriors ont perdu leur chef en la personne de General Tiger. Depuis lors, les agents du régime sur les réseaux sociaux jubilent et vont même jusqu'à dire qu'il s'agit du travail du Bataillon d'intervention rapide (BIR). Trahissant ainsi la collusion entre ADF et le BIR.

Ce que l'opinion nationale et internationale doit savoir est que ces guéguerres au sein de la lutte anglophone s'inscrivent dans le droit fil d'un plan secret élaboré par la Division de la Sécurité Militaire (SEMIL), sous la houlette de son commandant, la crapule et psychopathe Émile Bamkoui. C'est ce service de renseignement qui a pensé et mis à exécution ce plan qui consiste à diviser le mouvement indépendantiste anglophone dans son volet tant civil qu'armé. Par ailleurs, le voyou Bamkoui n'est-il pas à la tête d'un vaste réseau d'approvisionnement des faux combattants ambazoniens en armes et en munitions ?

Que Bamkoui et son sac à brigands appelé SEMIL sachent que ce ne sont pas les généraux séparatistes qui font la lutte encore moins les leaders et activistes basés dans la diaspora. C'est bien la population locale qui tient cette révolution. Qu'ils sachent également que leur plan pour diviser le peuple combattant du Southern Cameroons est déjà mis à découvert et que leurs escadrons de la mort ainsi que leurs alliés de l'ADF vont tomber les uns après les autres au point d'être réduits comme une peau de chagrin. Le processus est même d'ailleurs en marche.

Journaliste: Michel Biem Tong

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter