0

Condamnation de Me Tamfuh Richard et Me Tchuemegne: le procès de la honte !

Christian Bomo Cotisation Nos confrères sont libres, sans qu'ils aient eu à se défendre ou à constituer Avocat

Mon, 23 Nov 2020 Source: Christian Ntimbame Bomo

Appelée à l'audience de ce jour, l'affaire qui opposait nos confrères contre le ministère public a été vidée.

Nos confrères sont libres, sans qu'ils aient eu à se défendre ou à constituer Avocat.

Même le Conseil de l'ordre dont 04 membres étaient présents dans la salle, n'a pas constitué Avocat pour la défense de nos confrères comme il est de notre tradition.

Ils ont pratiqué ce qu'on appelle la défense de rupture que nous recommandons d'ailleurs la pratique face à cette justice sans independance.

Nos confrères ont décidé en solidarité avec l'ordre des Avocats de ne pas participer à l'instrumentalisation de la justice.

Face à leur silence devant la barre, le tribunal s'est retiré et est venue lire timidement une décision de condamnation de 06 mois avec sursis et 28.000 Francs de dépens .

Quelle honte !

Ce jugement illustre en lui- même le caractère peu sérieux des accusations portées contre nos confrères.

Nous considérons que le principe de cette condamnation de principe est une autre provocation qui doit conforter le maintien de nos postures et mot d'ordre de suspension de robes.

Auteur: Christian Ntimbame Bomo