0
Opinions Tue, 19 Mar 2019

Corruption: déçu de Ngoh Ngoh les Italiens menacent d'abandonner le stade Olembé

C’est la débandade totale au stade d’Olembe qui doit abriter les matchs de la CAN 2021 au Cameroun. Les italiens veulent quitter le projet. Il n’y a plus d’argent. Déjà trois mois de salaires non payés aux expatriés et nationaux qui travaillent au stade d'Olembe. Sans compter les fournisseurs qui sont également impayés.

Acculés, les italiens de l’entreprise Piccini, en charge de la construction du stade envisagent de vendre le materiel qui est à leur disposition pour desinteresser le personnel et les prestataires de service.

Les italiens accusent la task force d’être à l’origine de cette situation. Selon eux, Pour tenir les délais de la CAN 2019, la Task Force avait promis de financer une partie du projet. Après le report les responsables de la présidence de la République, Ngoh Ngoh et Ayem Monger n'ont plus fait signe de vie. Ils ne décrochent même plus les téléphones. Les italiens se retrouvent coincés et envisagent de quitter le cameroun le plus rapidement possible.

Une situation abracadabrantesque lorsqu’on sait que ce projet de la banlieue nord de Yaoundé, évalué à 163 milliards de F CFA (248,5 millions d’euros) et financé à 85 % par la banque Intesa Sanpaolo. Où est donc passé l’argent de ce projet. Le stade en lui même n’est pas terminé. Or ce n’était pas tout.

Dans le cahier de charge des 163 milliards fcfa, Le futur complexe sportif d’Olembé doit comprendre le stade Paul Biya d’une capacité de 60 000 places couvertes, deux stades d’entraînement de 1000 places chacun, un gymnase, handball, basket-ball, tennis, une piscine olympique, un hôtel 5 étoiles de 70 chambres, un centre commercial, un musée et un cinéma.

Le stade Paul Biya, actuellement en construction sur une superficie de 34 hectares dans le quartier d’Olembé à Yaoundé, à 13 km de la ville, sera l’un des plus grands stades d’Afrique. Le stade Olembé accueillera les cérémonies d’ouverture et de clôture de la 32ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations en 2021.

En résumé, Piccini au delà du stade doit construire une salle de cinéma, restaurants, hôtels, salles de sport, etc. Tout cela dans les 163 milliards fcfa.

A une semaine de la date butoir de la livraison des chantiers de la CAN 2021 il y a lieu de s’interroger où est parti l’argent de ce chantier. Non seulement le stade est loin d’être prêt. Les accès n’en parlons pas. Les hôtels, cinémas restaurants et autres sont un compte de fées.

Journaliste: Boris Bertolt
Related Articles: