1

Crise anglophone: des révélations qui trahissent Sisiku Ayuk Tabe

Crise Anglophone Revelations Sisiku Ayuk Tabe Le Biafra nigérian constituait déjà une base arrière pour les sécessionnistes ambazombiens

Fri, 30 Aug 2019 Source: Patrick Duprix Anicet Mani

Voici sur cette photo le leader condamné à vie de l'ambazonie, le Feyman Ayuk Sisiku Tabe (moitié camerounais et moitié nigérian de naissance) lors d'une rencontre avec les leaders sécessionnistes du Biafra en juillet 2017. Vous avez en costume sur cette photo, le responsable militaire d'ambazonie Nso Foncha Nkem (ancien soldat américain) résidant aux États-unis.

Au cours de cette rencontre des indépendantistes et terroristes, il avait été question pour les leaders du Biafra de prêter main forte aux sécessionnistes ambazoniens du Cameroun en envoyant 300 mercenaires armés au Cameroun en passant par Mamfé et Kumba le 1er octobre. Mais les fins limiers des services de renseignement camerounais mis au parfum, avaient mis sur pied une stratégie pour déjouer cette attaque terroriste qui visait à amputer une partie du territoire camerounais pour le déclarer indépendant le 01 octobre avec la complicité de l'occident impérialiste. Les 300 mercenaires biafrais ayant été pris de cours, de façon inattendue par l'armée camerounaise n'avaient pas réussi à traverser la frontière côté Mamfé qui reste d'ailleurs fermée jusqu'à ce jour. Une cuisante défaite pour les terroristes ambazombiens alliés à ceux du Biafra lui aussi riche en pétrole. Le Biafra nigérian constituait déjà une base arrière pour les sécessionnistes ambazombiens.

Le plan de remodelage et de balkanisation du continent africain par les puissances prédatrices occidentales prévoyait de séparer les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest Cameroun riches en d'hydrocarbures pour les rattacher au Biafra nigérian (riche en pétrole) pour créer L'ÉMIRAT PÉTROLIER DU GOLFE DE GUINÉE, disait-on de l'autre côté (Biafra).

Auteur: Patrick Duprix Anicet Mani
Related Articles: