0

Découverte : voici la pionnière du Zouk féminin au Cameroun

Pioniere Du Zouk Angeline Tezanou

Mon, 30 May 2022 Source: Arol Ketch

Angelina Tezanou c'est son nom. Elle est la pionnière du Zouk féminin au Cameroun. Elle est très connue aux Antilles où ses chansons sont très aimées.

A la fois musicienne, chanteuse, présentatrice télé, militante, conseillère à Pôle emploi, elle a défié tous les clichés sur les non-voyants. Un véritable modèle, une source d’inspiration pour les personnes victimes de handicap.

Angelina Tezanou est née au Cameroun un 24 septembre au milieu des années 60. Elle est la fille de la cinquième épouse de son père.

Dans le village, sa mère était perçue comme une sorcière, car trois de ses enfants étaient devenus aveugles. C’est un concours de circonstance heureux qui va changer la destinée de la petite Angelina.

Une sœur religieuse (Agnès Guyot) se prend d’affection pour la jeune fillette de Bafou et s’inquiète pour son avenir. Soeur Agnès Guyot finit par lui trouver une école spécialisée en France qui accepte de l’accueillir gracieusement.

C’est ainsi qu’à l’âge de 7 ans, elle quitte le Cameroun pour la France dans l’optique de soigner ses problèmes de vue. Inscrite dans cette école religieuse spécialisée pour les malvoyants. Elle s’y initie à la musique. Elle a choisi la musique pour mieux surmonter le chagrin de la malvoyance. Très précoce, dès l’âge de 10 ans, elle enregistre son premier disque avec les autres enfants de la chorale.

Elle reste dans cette école religieuse jusqu’en classe de troisième, puis intègre l'Institut national des jeunes aveugles. Initialement mal voyante, elle deviendra totalement aveugle.

Étudiante à Paris, elle chantait dans les cabarets pour financer ses études. C'est ainsi qu'elle va intégrer un groupe de Zouk.

En effet, quoique malvoyante, elle fait de la musique pendant ses années d'études pour avoir un peu d'argent afin de financer ses études de droit. Elle se livre en spectacle dans les cabarets et est sollicitée par plusieurs groupes qui sont séduits par son talent. C’est ainsi qu’elle intègre la formation antillaise “ kawatch”. C’est au sein de ce groupe qu’elle apprend le créole pour mieux s’affirmer. Deux ans plus tard, elle rejoint un nouveau groupe “les girls”; elle y évolue en tant que chanteuse – guitariste.

Malgré sa cécité, Angelina est une musicienne accomplie. Elle joue de plusieurs instruments de musique : piano, guitare, violon, flûte. En effet, à force de travail et d’abnégation, elle a réussi à transformer son handicap en atout.

Elle coproduit elle-même son tout premier album « Viens on va danser » et participe dans la foulée à plusieurs tournées en France, aux Antilles, en Allemagne, en Suisse.

En 1989, elle commence sa carrière solo et produit elle-même l’album “ Poison”. C’est la grande révélation. Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître. Son est consacré disque d’or. Cet album va connaître un succès retentissant aux Antilles où elle est invitée à se produire sur plusieurs scènes. L’album est consacré disque d’or au Togo. Dans cet album on retrouve une reprise remarquée du titre “ Sweet Mother” de Prince Nico Mbarga.

En 1993, elle fait un remix de cet album sous le titre “La voix”.

En 1997, elle enregistre et produit l’album “ côté coeur”; un album zouk aux fortes influences afro-caribéennes.

Titulaire d’un DEA en Droit International Économique et Commercial, elle partage sa vie entre son travail de conseillère et sa passion : la musique. Elle abandonne sa thèse en droit de l’environnement pour se consacrer à la musique.

Bien que révélée dans le zouk au début de sa carrière, Angelina excelle dans plusieurs autres rythmes : R’n’b, Funk, Ragga, Reggae, rythmes traditionnels camerounais, variétés française.

En 2006, paraît son album “Ebenite” dans lequel elle se délaisse de l’influence zouk afro-caribéenne pour adopter le R’N’B, le Ragga et le Zouk.

En 2008, sort l’album “Mosaïque”, un best of de ses plus grands succès.

Après une longue période de silence, elle revient sur scène avec « Vues d’Afrique »; un album de reprises de ses chansons françaises préférées.

Angelina est très active dans le milieu associatif pour aider, accompagner et soutenir les non-voyants. Elle a notamment mis en place le concept “Angelmusic / Cecimode” pour les aider à s’intégrer à travers l’expression artistique et l’éducation. Elle a aussi créé son association Angel Music/Cécimode en 2006 pour orchestrer sa carrière musicale et formaliser sa passion pour la mode. Elle soutient son frère Paul, qui dirige le centre d’accueil Notre-Dame-de-la-Paix, à Dschang, où des dizaines d’étudiants handicapés apprennent le braille.

Angélina TEZANOU a initié et co-présenté une émission sur Télésud. Il s’agissait d’une émission sur la création d’entreprises et de l’emploi. Elle faisait alors profiter aux téléspectateurs ses années d’expérience en tant que conseillère de l’emploi.

Auteur: Arol Ketch