1

Des enfants exposés au Covid-19: 'Nalova Lyonga est une femme sans cœur'

Dr Nalova Lyonga UB VC La ministre Nalova Lyonga

Sun, 12 Apr 2020 Source: Jean Bonheur TCHOUAFA,

Une affaire grave semble avoir été rangée et oubliée. Je n'en reviens pas que notre attentisme nous fasse autant perdre de vue notre propre survie qui du reste n'est pas la priorité du régime incompétent de Monsieur Biya et de ses ministres.

En date du 7 avril à une heure relativement tardive, un arrêté du Minesec portant le numéro 631/B1/ 1464 du 7 avril 2020 et objectant de la reprise des cours le 20 avril 2020 est abondamment partagé sur la toile.

La note porte bel et bien la signature de Mme la Minesec.

Interviewée au courant de la journée du 08 avril, la Minesec déclare que cette note n'est pas destinée au public et fini par MENTIR en affirmant « C'est un FAKE ». Une vraie cacophonie, du vrai n'importe quoi.

Ce qui est vrai est que cette note n'est pas un fake puisque non seulement le document prétendument fake se trouve sur le site du Minesec et en plus, dans la soirée du 08 avril, Mme la Minesec signera conjointement avec son homologue du Minebase un communiqué demandant au public de ne pas tenir compte du document querellé sans plus parler de fake.

Étant désormais établi que le document n'était pas un fake, supposons que la note s'est retrouvée accidentellement sur la toile. Il s'agissait selon le contenu, des propositions à l'endroit du Premier Ministre. Diantre ! Alors que :

- Quelques jours plutôt, le Proviseur du Lycée de Bamendjou a été interpelé au motif d'avoir réuni les élèves au lycée pour leurs remettre les bulletins,

-- Plusieurs pays africains ayant d'ailleurs pris des mesures strictes pour couper la chaîne de contamination au Covid19 dès la découverte des premiers cas, sont en train de prolonger le confinement pour plusieurs semaines,

-- La pandémie COVID19 est passée du stade 1 au stade 2 au Cameroun avec la contamination intracommunautaire,

C'est le moment idéal choisit par Mme la Minesec pour décider du jour de retour des élèves sur bancs.

De deux choses l'une soit Mme la Minesec considère les élèves et le personnel enseignant comme de la chair à Covid19 soit elle est sans cœur. De toutes les façons je pense qu'elle a un cœur sans cœur et cela peut justifier que les élèves et leurs enseignants soient considérés comme de la chair à Covid19.

Ce qui m'insupporte au delà de tout, c'est l'absence de la réaction des syndicats d'enseignants. Donc, si je comprend bien, lorsque le PM va donner son avis favorable pour la reprise des cours le 20 avril, les enseignants vont reprendre la craie, les parents vont renvoyer leurs enfants à l'école et corona fera son travail sans que cela n'emeuve personne?

Et si Nalova annonçait juste les couleurs de ce que prépare le gouvernement de Biya ? C'est-à-dire le deconfinement des enfants en plein coeur du stade 2 de la pandémie ? Et si la présence de la note sur les réseaux sociaux n'était pas un fait du hasard ? Un teasing voulu et bien pensé pour tester la réaction dunpeuple? Hé bien le peuple semble déjà avoir donné son avis favorable par son silence. Car dans un pays sérieux, Nalova aurait démissionné.

Le Minsanté dit qu'il ne communiquera plus sur les nouveaux cas testés positifs, des agents du régime ont déjà envahit la toile pour expliquer pourquoi il est inopportun de procéder au confinement total, la Minesec a déjà programmé la rentrée des élèves. Tout porte à croire que le régime trouve en corora un allié et une aubaine pour se débarrasser de la masse critique qui peut à tout moment se souvenir que c'est elle le souverain et donc agir en souveraineté pour se faire respecter.

Peu importe l'angle sous lequel l'on regarde, Mme Nalova Lyonga est une femme sans cœur.

Auteur: Jean Bonheur TCHOUAFA,