2

Dossier Equinoxe tv : le CNC au secours d'Ivaha Diboua !

Gouverneur Littoral Equinoxe Equinoxe Tv est dans l'eoil du cyclone

Sat, 2 Apr 2022 Source: Bertin Metsengue

Le conseil National de la Communication a siégé ce 1er Avril au terme duquel, il a sanctionné le présentateur de Droit de Reponse ainsi que le Directeur de publication de Equinoxe tv. Cette sanction fait suite à une mise en garde du Gouverneur de la Region du Littoral il y a quelques jours .Si pour les adeptes de la chaîne de Bonakouamouang c'est une sanction injuste, doit-on laisser de telles dérives devenir une normes au Cameroun ?

Le conseil National de la Communication a suspendu le promoteur d'Équinoxe à 1 mois de pratique du journalisme, Cedric Noufele le célèbre présentateur de Droit de Reponse une émission de débat du dimanche à 1 mois et la présente Émission aussi . Cette décision vient renforcer la mise en garde du gouverneur du Littoral Dieudonné Ivaha Diboua en mi mars dernier. Les Faits sont têtus .

Le gouvernement camerounais de la Région du Littoral, Dieudonné Ivaha Diboua avait déjà mis en garde le promoteur d'Équinoxe contre cette communication que certains pourraient qualifier de subversive visant à inciter les populations à la révolte populaire. " en effet lors d'une émission "Droit de Reponse " diffusée le Dimanche 28 Février 2022 l'un de vos panelistes , au terme d'une analyse incongrue a appelé les parents à rejoindre le mouvement d'humeur des enseignants , l'objectif étant d'obstruer les efforts du gouvernement dans la recherche d'une issue heureuse à cette crise " pouvait t- on lire dans le courrier du gouverneur abondamment relayé dans les réseaux sociaux et adressé à M. Severin Tchounkeu promoteur de Equinoxe tv. Cette situation n'est pas isolée. L'on s'en souvient que le ministre de communication avait aussi déjà servi une mise en demeure à cette chaîne pour des communications tendancieuses concernant l'actualité du Nord Ouest et du Sud Ouest. À la suite de cette communauté, le comité central du RDPC avait lui aussi suspendu sa participation aux émissions débat dans cette chaine jusqu'à à ce que le Parti du Flambeau se rende compte que la chaîne Bleu était revenu à de bons sentiments.

La guerre est d'abord Mediatique : le combat d'Équinoxe est ce contre le Cameroun ?

Si la liberté d'expression est un acquis au Cameroun, cela ne saurait donner droit aux dérives aussi nocives susceptibles de servir de véhicule à des velléités institutionnelles. La communication de cette chaine en Général sur l'actualité camerounaise a toujours été apocalyptique qu'on a souvent envie de se demander qu'est ce qui pourrait motiver une telle démarche. Le Cameroun dans tous les domaines est un Etat qui a échoué rien de bon que du mauvais. Cette communication qui epouse celle des chaînes meastream qui croient pouvoir faire croire au monde entier que le pays des Lions Indomptables est un enfer . Cela est l'une des causes du manque de confiance dont certains camerounais ont à l'endroit de leur pays. Est cela le but recherché par une chaine Républicaine ?

Qui finance cette chaine ?

Le principal promoteur de cette chaine est le patron de la carte de Presse au Cameroun. Cela veut clairement dire qu'il devrait être exempt de tout reproche. Mais au vu de ce que sa chaine pose comme dérives sur la sphère médiatique Camerounaise, devrait on continuer à lui accorder cette responsabilité ? De plus si cette chaine ne sert pas les intérêts de la République, le rayonnement de l'image du Cameroun par conséquent tous ceux et celles qui la financent sont comptables de ces dérives. Comment peut on encourager un medias à ternir l'image d'un pays de la sorte?qui à dit à certains médias que la seule manière de conquérir l'audience c'est de salir l'image du Cameroun? Curieusement ceux des médias qui le font ont des problèmes pour payer les salaires de leur travailleurs . À quoi sert donc cette cabale contre les:Institutions ?

Le Cameroun a besoin des médias et des hommes de médias responsables et professionnels pas des adeptes de la Radio mille collines. Bon courage au Conseil de la Communication il est également à exhorter la direction de l'observatoire des médias à redoubler d'ardeur au travail car il y a péril dans la demeure .

Auteur: Bertin Metsengue