0

Dschang: un bailleur accusé de pratiques mystiques avec le sang des jeunes filles

Cite Universitaire image illustrative d'une cité universitaire

Fri, 1 Apr 2022 Source: Confessions des cœurs brisés anonymes

• Une jeune étudiante est victime d’un phénomène étrange

• Son bailleur exige l’endroit dans lequel elle doit se débarrasser de ses serviettes hygiéniques utilisées

• Ce dernier se met en colère quand ce n’est pas fait


La ville de Dschang étant essentiellement estudiantine, elle fait donc face à de nombreuses mœurs. Plusieurs fois, on entend parler d'histoire qui sont de plus en plus étranges. Celle que nous partageons avec vous, est celle d'une jeune étudiante. Elle raconte son expérience à la limite, étrange avec son bailleur. Ce dernier semble utiliser le sang des menstrues des jeunes filles à des fins mystiques.

« Je suis Kendalle (nom d'emprunt) je suis étudiante à l’université de Dschang. Je fais niveau 2 actuellement et j'ai 19 ans. Je suis orpheline de mère et je n’ai jamais connu mon père. J’ai fait une remarque bizarre depuis mon arrivée à Dschang. Je vie dans une grande cité proche du campus. Mon problème est que chaque fois au début de mes menstrues mon bailleur devient hyper gentil envers moi. Il me garde beaucoup de choses et parfois me fait les achats de la semaine. Je saigne abondamment pendant 4 jours et je précise que j'ai les règles douloureuses.

Ce qui attire mon attention est que le jour où je ne jette pas les serviettes hygiéniques utilisées dans les WC, il devient très nerveux, il gronde tout le monde dans la cité ! J'ai remarqué cela grâce à une amie avec qui on causait des endroits où jeter les serviettes hygiéniques après usages ! Et c'est à travers ça que j'ai compris le comportement de mon bailleur. J’ai très peur et j'ai du mal à parler de ça avec mes parents adoptifs. J’en ai parlé avec mon petit ami, il m'a traité de tous les noms jusqu'à me tabasser que je suis une donatrice de sang dans une secte. Je n'ai pourtant jamais signé de pacte avec mon bailleur »

Auteur: Confessions des cœurs brisés anonymes