0

Ecorces et potions des sorciers: révélations sur comment Biya a hypnotisé Patrice Motsepe

Video Archive
Wed, 22 Dec 2021 Source: Zona Coker

L'audience accordée par le président de la République au président de la Confédération Africaine de Football (CAF) Patrice Motsepe suscite beaucoup de commentaires au sein de l'opinion. Selon l'activiste Zona Coker, la sortie du Paul Biya de son village natal dénote de la gravité de la situation. Il révèle comment le numéro 1 camerounais a pesé de tout son poids pour convaincre le patron de la CAF.

Retenez ceci la famille, même après 39 ans, morceau de bois dans l'eau ne deviendra jamais poisson. Voilà l'homme de la forêt équatoriale déchu par ses « MISSIÉ » qui s'est « bunkerisé » depuis des mois dans son village pour ne même plus voir Etoudi. C'est incroyable de le voir finir aujourd'hui simple villageois de Mvomeka qu'il est par nature; après tant de décennies à manger les fromages suisse et à boire du champagne français. Lui qui croyaient être devenu « MISSIÉ » au même titre que ses maîtres est aujourd'hui réduit à vivre dans le village qu'il a abandonné pour les palaces européens. J'imagine que le jour qu'il reprendra un avion pour sa les pays des « mintagan » qu'il a tant aimé c'est pour y allé mourir dans un hôpital.

Imaginez seulement les écorces et les potions des sorciers de son village que Biya Bi Mvondo a mâché depuis hier pour pouvoir convaincre Motsepe en l'hypnotisant avec un seul « do you understand me ». Qui l'eut cru? La morale de cette histoire Bantu est que si tu veux finir ta vie en beauté, laboure sur les terres où tu seras enterré, investi sur les chanteurs qui berceront ta dépouille et sur ceux qui pourront t'accompagner dignement à ta dernière demeure. Biya Bi Mvondo a passé le temps à détruire la terre de ses ancêtres, sa culture et à mépriser son peuple. Le résultat est devant nous. Le seul interlocuteur de Biya Bi Mvondo aujourd'hui est l'africain qu'il a passé le temps à ignorer et à mépriser. Quelle fin ! Disons-nous les vérités la famille, la disparition de Biya Bi Mvondo sera une fête nationale au Cameroun, qui doute ? Déjà de son vivant, il est humilié par le maître qu'il a passé sa vie à servir au détriment des siens, il est humilié par ses propres créatures et bien-sûr le peuple qu'il a abandonné.

Où est donc passé la conférence de presse de à la sortie d'Etoudi? Hier c'était que c'est déjà dans la poche, Motsepe a dit que la CAN aura bien lieu à partir du 9 janvier, il sera là avec toute sa famille. Aujourd'hui c'est que Biya Bi Mvondo a même refusé de rencontrer Motsepe. Après vous allez nous dire que c'est lui qui a même demandé qu'on fasse glisser la CAN une nouvelle fois. HAAAAAH !!! Êtes-vous obligés d'inventer des mensonges à chaque seconde, même quand ce ne sont pas vos financiers de Yaoundé qui vous le demandent. Si Biya Bi Mvondo avait le pouvoir de décision sur les glissements de la CAN, on ne serait pas là aujourd'hui. Je comprends que certains de vous veuillent protéger l'image du vieux, mais vos inventions ne servent absolument à rien. La décision finale sera connue demain ou après-demain, une fois que Motsepe sera hors du Cameroun. Soyez patients.

La CAN de la pitié! Est-ce vraiment ce que vous voulez ? Mieux on fait encore glisser ça pour quelques mois pour que Beto'o le nouveau président de la FECAFOOT se prépare mieux. Avec toutes ces incertitudes, rien n'a véritablement été bien préparé. Les visiteurs n'ont pas eu le temps de bien se préparer pour venir au Cameroun. Si la nouvelle n'est pas celle que vous attendez, faites donc ce les patriotes doivent faire pour qu'il n'y ait plus de glissement. Au lieu de cautionner la bêtise et de faire les « ATALAKU » d'opportunisme, dénoncez et critiquez plutôt vos dirigeants quand il le faut pour qu'ils fassent mieux. C'est comme ça qu'on avance. Et surtout, amenez tous les camerounais, les francophones bien-sûr à participer à son organisation pour qu'elle soit au moins belle pour eux. ABIM TÉ !

Auteur: Zona Coker