0

'Emmanuel Macron : la France n’a aucune leçon de lutte contre la corruption à nous donner' - Boris Bertolt

Depart Macron Emmanuel Macron

Thu, 28 Jul 2022 Source: Boris Bertolt

Monsieur le président Macron, vous avez estimé à Yaoundé que sur la Russie les africains sont hypocrites. C’est un point de vue que je comprends mais on peut en discuter. Cependant sur votre appel à la lutte contre la corruption, je vous retourne volontiers la même accusation.

1- La France soutient en Afrique et particulièrement au Cameroun depuis des décennies des gouvernements qui bafouent les principes démocratiques, oppriment leurs peuples et par ricochet empêchent le contrôle de l’action publique qui aurait permis de mettre un terme à cette corruption systémique.

2- La France accepte sur son territoire le fait que ces dirigeants volent l’argent du contribuable et viennent acquérir des biens immobiliers, faire des emplettes dans les magasins français avec l’argent issu de la corruption en Afrique et particulièrement au Cameroun.

3- Les entreprises françaises elles mêmes sont impliquées dans de nombreux scandales de corruption et de blanchiment d’argent au Cameroun sans être inquiétées. Au contraire, protégées par Paris au nom de « la protection des intérêts nationaux ».

4- Les entreprises françaises utilisent leurs connexions au sein des États pour corrompre des dirigeants et gagner des marchés publics au détriment des entrepreneurs locaux. Les faits existent et sont documentés.

5- Les banques françaises en violation des règles élémentaires de la lutte contre le blanchiment d’argent notamment les directives de l’Union Européenne ouvrent des comptes avec l’argent détourné par les élites locales ou issu de la corruption et font partir cet argent à travers la banque par correspondance en France, en Suisse ou vers des paradis fiscaux.

6- En dépit des signalements des organes de régulation de lutte contre le blanchiment, des révélations des journalistes ou des organisations internationales à l’instar de Transparency International, la justice française tarde à ouvrir systématiquement des enquêtes judiciaires contre ces dirigeants impliqués dans le blanchiment d’argent.

Monsieur le président Macron, la lutte contre la corruption que vous appelez au Cameroun ne concerne pas seulement Paul Biya, mais également vous. Car si cette corruption est endémique c’est parce que vous ( la France) laissez faire et en tirez profit dans une certaine mesure. Cette corruption est donc en réalité un système de gagnant - gagnant entre vous et les gouvernements africains.

Vous voir donc à Yaoundé demander à Paul Biya de lutter contre la corruption au Cameroun. Un pays qui sous son règne soutenu par la France a été classé par deux fois champion du monde de la corruption c’est regarder l’hôpital qui se moque de la charité. Bougez-vous et les choses bougeront.

Auteur: Boris Bertolt