2

Etoudi : Dr Aristide Mono démolit Paul Biya

Aristide Mono211221500 Dr Aristide Mono charge violemment le président Paul Biya

Sun, 1 May 2022 Source: Aristide Mono

L’universitaire Dr Aristide Mono charge violemment le président Paul Biya. Le président camerounais est au cœur d’une vive inquiétude liée à son état de santé. Selon Aristide Mono, il faut que le cabinet du chef de l’Etat puisse rassurer les Camerounais en communiquant régulièrement sur son état.

Le peuple a le DROIT de savoir…

Comment se porte le président de la république ? Les rumeurs sur la dégradation de son état de santé sont-elles fondées ou infondées? Est-il encore apte à continuer?

Dans un pays normal, le cabinet civil réagirait directement, non pas pour déployer la police politique, mais pour situer l’opinion. Malheureusement chez nous, ce sont des interrogations trop osées. À la limite, elles constituent de grosses infractions: outrage à chef d’État, questionnement subversif, tentative de rébellion et terrorisme.

Mais quel est ce pays où le président disparaît des radars pendant de longs mois, des rumeurs pas du tout joyeuses se développent au sujet de son état de santé et de ses capacités physiques et mentales, mais le cabinet civil reste toujours muet, le gouvernement aussi?

Le pays est désormais dirigé sous HAUTE INSTRUCTION. Nous n’avons pas élu le SGPR. Certes, il bénéficie de la délégation de signature mais c’est déjà un peu de trop là. Le peuple n’a pas élu le SGPR.

Où est notre Président ? Pourquoi est-il de plus en plus très effacé? C’est quoi cette gestion du pays avec les HAUTES INSTRUCTIONS ? Il manque quoi à celui qui donne ces instructions de signer lui même directement les documents ?

Le peuple a le DROIT de savoir si celui qui le conduit est encore valide ou non. Le cabinet civil doit informer le peuple.

Un président reste avant tout un homme, normal qu’il tombe malade, normal qu’il viellisse, normal qu’il perde ses forces, normal qu’il meurt même. Il est d’abord un humain. C’est quoi ce mysticisme autour d’un être humain qui gère la vie de près de 24 millions d’autres êtres humains ?

Et nous savons tous qu’une transition mal négociée conduit directement à l’implosion, à la guerre civile.

Messieurs les communiquants de la Présidence, aidez le peuple camerounais à se préparer psychologiquement au cas où…aidez ce peuple à prendre des mesures conséquentes.

C’est aussi ça la démocratie !

Agréable weekend !

Auteur: Aristide Mono