0

Guerre d'Ambazonie: l'Israël menace de lâcher Paul Biya

Isreal Biya Lâcher Une réunion interministérielle de crise s'est tenue le lundi 03 mars à Etoudi

Tue, 6 Mar 2018 Source: Ndzana Seme

Au cours de la réunion interministérielle de 9 heures du matin qui s'est tenue lundi 03 mars 2018 à la présidence de la République du Cameroun, un collègue de la sécurité qui a assisté à la réunion m'a informé de ce qui suit:

1. Il n'y a que 54 troupes stationnées à travers Ambazonia. C'est une équipe mixte de gendarmes, de cadets de la police et de BIR. Il y a 41 camions, trois avions non-combattants et quatre bases militaires fonctionnelles.

2. Que les Ambazoniens profitent de la frontière de Mamfe pour faire des ravages sur leurs soldats. Ils soupçonnent que les pouvoirs magiques traditionnels des combattants d'Ambazonia viennent du Nigeria et non du Cameroun sur place. C'est parce que la plupart des médecins indigènes de Mamfe ont été arrêtés, mais les soldats d'Ambazonia continuent à se montrer trop durs avec des «pouvoirs mortels».

3. Si les mesures ne sont pas prises, les élections de 2018 pourraient ne pas avoir lieu dans les régions anglophones parce que les médias sociaux n'aident pas les choses. Ils attisent la campagne contre les élections et menacent de tuer les agents électoraux. La Présidence étendra et intensifiera l'interdiction d'Internet pour empêcher la "contamination" de la diaspora.

4. Que ENEO, la compagnie d'électricité camerounaise, devrait augmenter les taux (de facturation) de consommation de tous les citoyens dans le but de collecter des fonds pour gérer le pays. Attendez-vous à ce que vos factures d'électricité gonflent dans les jours à venir.

5. Que personne ne s'attendait à ce que les anglophones se battent aussi longtemps. La guerre est déjà trop coûteuse pour le président Biya et les soldats se démoralisent parce que l'argent envoyé pour les maintenir sur le terrain est mal utilisé par leurs capitaines et lieutenants.

6. Les ministres sont plus heureux que les courtes vidéos enregistrées des principaux activistes des médias sociaux ne circulent plus, en fait, que les militants n'enregistrent plus des courtes vidéos pour laver le cerveau des citoyens comme au cours des derniers mois.

7. Que les SDOs (sous-préfets) et les DOs (préfets) doivent relocaliser leurs familles à Douala et à Yaoundé parce que les soldats d'Ambazonia ont changé leur tactique pour kidnapper ceux qu'ils n'aiment pas. En outre, les SDO et DO se plaignent que l'intimidation des médias sociaux justifie une sécurité urgente autour d'eux sur le terrain.

8. Que les BIR confirment la présence de soldats d'Ambazonia dans toutes les communautés et dans les buissons. Les soldats d'Ambazonia sont entièrement armés. Ils ont même des lunettes de vision nocturne pour repérer tout objet en mouvement dans le plus noir des ténèbres, selon leur collecte de renseignements. Les BIR soupçonnent que d'autres frontières n'ont pas été découvertes à Ambazonia.

9. Que la forêt est très meurtrière et rude et que les villageois, y compris les chefs, refusent de coopérer avec l'armée parce qu'ils soutiennent les combattants ambazoniens. En outre, Israël a envoyé des informations selon lesquelles il pourrait arrêter de fournir des armes aux soldats camerounais parce qu'il y a une pression interne en Israël pour ne pas soutenir les dictatures en Afrique.

* Pour des raisons de sécurité, ma source est quelqu'un/quelqu'une et pourrait être un francophone ou un anglophone. Les réunions interministérielles conjointes se tiennent tous les lundi à 9 heures du matin. Ils discutent des problèmes liés à la crise anglophone et comment mettre fin au conflit.

Auteur: Ndzana Seme
Related Articles: