1
Opinions Tue, 2 Apr 2019

Fiasco de la CAN: Ferdinand Ngo'o Ngo'o menace les médias

Il y a deux choses liées qui passent inaperçues sous nos yeux, mais pourtant sont révélatrices de toute la malhonnêteté et la méchanceté entretenue sur la CAN 2019. Tout d’abord, à l’exception du journal l’Anecdote et Équinoxe, aucun autre média n’a osé parler des chantiers de la CAN 2019 dont la livraison était prévue pour le 31 Mars 2019. Nos journalistes donneurs de leçons sont subitement devenus aveugles ou ont oublié. Alors que le B À BA demandait simplement un point sur la situation.

Autre chose toute la presse à gage payé pour nous amener à faire porter le chapeau à Louis Paul Motaze est muette comme une carpe. Car comme je l’avais déjà indiqué dans cette affaire même s’il n’est pas blanc dans l’autopsie du régime Biya sur le scandale de la CAN 2019 il n’était ni de prêt ni de loin mêlé à cette affaire de passation des marchés. Car l’unité qui a mené l’opération de construction des chantiers de la CAN, c’est la Task force logée à la présidence de la république et pilotée directement par Ferdinand NGOH NGOH. Le ministre des finances n’est pour rien dans cette affaire. Ce n’est ni lui qui construit les stades, ni lui qui passe les marchés.

Le bilan à cette date est simplement effroyable avec plus de 1000 milliards fcfa déjà engagés:

- Aucun stade n’est praticable

- Un seul hôtel est prêt d’être achevé .

- Les complexes sportifs sont un chimère

- Les banques ont suspendu les prêts.

- Les entreprises menacent de quitter les chantiers et exigent des compensations.

Une situation très grave pour le Cameroun. A ce rythme même en 2021 le Cameroun ne sera pas prêt. Pour cela NGOH NGOH, Ayem Monger, Seraphin Magloire Fouda doivent tout faire pour empêcher que l’opinion publique soit informé. Ainsi, ils ont décidé de faire taire les médias sur l’échec de la deuxième échéance de livraison des chantiers.

Au médias à capitaux publics, notamment Cameroun tribune et la CRTV , le secrétaire général de la présidence de la République a interdit que l’on parle des chantiers de la CAN 2019. Ainsi, récemment Ngoh Ngoh a été furieux contre la Crtv. Et n’a pas manqué de le faire savoir directement et a appelle son directeur. Il reprochait à Charles Ndongo d’avoir diffusé un extrait d’interview du ministre des marchés publics,Ibrahim Talba Malla dans laquelle il disait, après avoir visité les chantiers de la CAN que rien ne sera prêt à la fin du mois d’avril.

Au final Crtv, Canal2, vision4 et Cameroon tribune sont interdits de faire tout sujet sur l’évolution des chantiers.

A la presse privée il aura suffit de quelques billets de banque et le tour est joué. Au contraire si on ajoute encore il seront sur les plateaux de télévision pour mentir que tout est prêt. Heureusement pour nous que c’est devant nos yeux que les employés de piccini en charge de la construction du stade Paul Biya ont voulu lyncher leur patron.

NGOH NGOH a tout compris pour museler un peuple il faut lui cacher la vérité. Mais Paul Biya sait exactement ce qui se passe et est au courant que les milliards de la CAN ont été distribués entre petits copains.

Même le stade Paul Biya c’est à dire la seule chose qui pourrait rester dans les mémoires, le stade à la gloire de celui qui les a nommés ils n’ont pas pu construire.

Journaliste: Boris Bertolt
Related Articles: