Opinions

Actualités

Sport

Business

Culture

TV / Radio

Afrique

Pays

Fin du régime Biya: 'le peuple sénégalais parle aux Camerounais'

Macky Sall et Paul Biya

Mar., 4 Juil. 2023 Source: Michel Biem Tong

Hier lundi, le président sénégalais qui se préparait en sourdine pour un troisième mandat à la tête de son pays, a annoncé après avoir fait face à une résistance très farouche de la part des opposants, de la société civile, et même de certains de ses soutiens, a décidé de renoncer à ce nième mandat à problème. Une victoire à mettre sur le compte su peuple qui n'a pas laissé le choix au président. Il s'agit d'un message à l'endroit des Camerounais, selon le journaliste en exil, Michel Biem Tong.



"Après avoir réprimé dans le sang les récentes manifestations contre la volonté d’écarter l’opposant Ousmane Sonko de la course vers la présidentielle, après avoir utilisé son armée et sa milice pour sécuriser son 3e mandat, le président Macky Sall a décidé de renoncer à se porter à nouveau candidat à la présidentielle prévue l’année prochaine, sous la pression du peuple sénégalais.

Le courage et la détermination du peuple sénégalais devaient être enseignés aux camerounais qui préfèrent subir sans coup férir les caprices d’un régime pourri, criminel et diabolique.

Quand les Sénégalais sont descendus dans la rue pour soutenir Sonko, ils n’ont pas cherché à savoir de quelle ethnie il était, ils ne se sont pas souciés de leur quotidien qu’ils doivent assurer ni de leurs enfants qu’ils doivent voir grandir, ils ne se sont pas dit qu’il faut laisser la justice faire son travail. Ils sont descendus dans la rue et les résultats sont là aujourd’hui.

Que les Camerounais le tiennent pour dit: seule une révolte populaire peut faire tomber la dictature de Biya, autrement, nous aurons à la subir de père en fils".

Auteur: Michel Biem Tong