0
MenuWallOpinions
Articles

Fuite des épreuves du Bac: un jeune enseignant maintenu en détention à Kondengui

Video Archive
Mon, 14 Sep 2020 Source: BORIS BERTOLT

Sur les 5 jeunes arrêtés et incarcérés a kodengui il ya quelques semaines dans l’affaire des fraudes au baccalauréat, le juge d'instruction du tribunal de première instance a ordonné la mise en liberté de 4 personnes ; les deux élèves et étudiants laissant ainsi l'enseignant à Nkondengui.

Or il s'agit des mêmes faits pour lesquels ils sont poursuivis. Dépuis son incarcération, il ne mange pas et ne boit pas. Il a été récemment conduit à l’infirmerie de la prison.

En effet NOUTHÉ ROMANIC est un jeune enseignant âgé de 27ans PCET sorti de l'ecole normale d'enseignement technique de l'université de Buea a Kumba il ya de cela 2 ans et affecté au CETIC de Mankwa melong par ailleurs co-fondateur du groupe Les polynormaliens; groupes de préparation aux concours scientifiques.

Le soir du 17 Août il a reçu un appel du chargé des affaires juridiques au ministère de l'enseignement secondaire lui demandant de se rendre au ministère le lendemain à la première heure. Ne vivant pas a Yaoundé il a immédiatement prit la route la nuit du lundi 17 août.

Une fois au ministère le mardi matin, sans lui donner le motif de sa convocation, il est amené par les agents de la police judiciaire. Une fois a la PJ, il est informé par le commissaire d'avoir partagé dans un groupe WhatsApp dénommé « EAstic Tle C/D.» l'une des épreuves ayant fuité a l'Office du baccalauréat.

Il est important de préciser que Nouthe Romaric ne reconnaît pas ce groupe et propose sur le coup a l'enquêteur de vérifier dans son téléphone s'il, il propose a l'enquêteur de vérifier dans son téléphone qui a plutôt saisi son téléphone et sa pièce d'identité puis l'envoi en cellule( les objets saisis n'ont jamais été remis).

Après 2 semaines en cellule il est amené aux tribunal de première instance de Yaoundé CA. Il sera renvoyé 3 jours successifs.

C'est donc mercredi (4eme jour) que le juge d'instruction lui donne une autre version des faits qui est celle d'après laquelle : « un élève a dit avoir prit l'épreuve dans un groupe WhatsApp où il est administrateur».

NOUTHÉ ROMANIC reconnaît ce groupe où il est belle et bien administrateur mais dit n'avoir aperçu à aucun moment une publication relative aux épreuves ayant fuité dans ce groupe.

Ils étaient 5 à avoir été envoyé à Kondengui. 4 ont été libérés et les enquêtes se poursuivent. Pourquoi ne l’avoir pas également libéré. C’est de l’injustice. Libérez Nouthe Romaric. Car ceux dont la responsabilité directe a été établie par les autorités, notamment les fonctionnaires de l’office du BAC n’ont jamais été inquiétés.

Libérez ce jeune enseignants. Sa femme est actuellement enceinte et c’est son premier enfant.

NOUTHE_ROMANIC

Journaliste: BORIS BERTOLT

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.