1
MenuWallOpinions
Articles

Gestion du Cameroun: l'ambassadeur de France tient ses premières réunions

Mon, 27 Apr 2020 Source: Martin Tajo

Pour ceux qui en doutaient, Notre combat ne se limite pas seulement à l´exigence de l´établissement d´un État de droit au Cameroun; bref aux simples dénonciations de la violence et des injustices caractéristiques du régime désuet de Mr Paul Biya et de ses sbires. C´est plus profond que ça, car il faut toucher la racine du mal....... Oui, la France !

Il faut alors dire à la France, en commençant par son ambassadeur, que le combat du peuple camerounais, c´est aussi un combat exogène contre le néocolonialisme; une lutte contre l´impérialisme occidental, pour le respect de la souveraineté populaire... La détermination d´un peuple à disposer de lui-même.

Comment comprendre qu´au Cameroun en 2020, c´est un ambassadeur français, Mr Christophe Guilhou, qui ose représenter les Camerounais à la place de leur président au point même de convoquer des audiences en catimini, de porter la parole gouvernementale dans des médias, et tout ceci devant le silence total et l´inertie des Camerounais ?

JE VENAIS ENCORE DE PARCOURIR NOTRE CONSTITUTION, MAIS NON...

Pourquoi et par quelle disposition légale l´ambassadeur français administrerait-il désormais le Cameroun ? Tout simplement parce qu´il faut tout faire pour qu´un opposant politique intelligent n´arrive jamais au pouvoir, en raison de ses origines? Tout simplement parce que la France veut préserver ses intérêts stratégiques en imposant à la tête de la magistrature suprême de notre pays ses bras tentaculaires ?

IL FAUT QU´ON SOIT CLAIRE

La France doit savoir qu´il n´a plus de colonie en Afrique. Elle doit faire comme l´Allemagne qui a perdu ses colonies; qui a quitté le Cameroun depuis 1916, mais a travaillé des stratégies et développé des programmes pragmatiques pour vivre de façon autonome, pour devenir la première puissance européenne, sans compter sur un tiers.

Nous, peuple Camerounais soucieux de l´avenir de la prochaine génération, allons, même au prix de notre sang, rappeler la France à l´ordre. Parce que si la France veut continuer ses relations avec le Cameroun, il faut renégocier les accords et extirper de sa conscience politique l´idée d´inféodation et d´assujettissement.

À tous ceux qui justifient le passif noir et le bilan macabre de Mr Biya, il ne faudrait pas aussi que la malhonnêteté vous fait perdre le moindre sens, sinon la dernière fibre optique qui vous restait. Ce que je vois en image, n´est pas acceptable, même pas tolérable. C´est un peu comme si l´ambassadeur du Cameroun en France partait à France24 parler au nom du président français Emmanuel Macron, ensuite convoquer des séances de travail même avec des pouvoiristes français.

Auteur: Martin Tajo

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.