0
Opinions Sat, 11 Nov 2017

Ignonimie, impunicité, moquerie à Vision4: le Cameroun est 'malade, pourri'

L'affaire de l'adolescente d'Obala sexuellement molestée prouve que la république du Cameroun n'est pas un état. La république du Cameroun (lrc) n'est qu'une organisation criminelle, pas un état digne de ce nom.

L'absence de la justice est la preuve la plus palpable de l'absence de l'état.

Les images de l'examen médical de l'adolescente d'obala auxquelles nous avons eu accès donnent la chair de poule, tellement son jeune corps est bousillé.

Quand un avocat général, informé de la commission de crimes sexuels contre une adolescente, ne met pas la justice de l'état en branle, son organisation n'est pas un état. Quand un procureur de la république (cas de ntamack ici), informé d'un crime, n'actionne pas la justice contre le délinquant, ce qu'il sert n'est pas une république.

Nous assistons tous, médusés, au spectacle où le délinquant prédateur sexuel du nom d'Ayissi parfait, sur les ondes publiques insulte la victime et ses avocats, se vante de la protection par des procureurs dont il bénéficie de la protection à Yaoundé.

Le peuple anglophone a raison de se défendre et d'organiser une guérilla populaire contre la République, cette organisation criminelle liguée contre le peuple camerounais. Le peuple a le droit de se défendre, par tous les moyens.

Ayissi parfait, le prédateur sexuel ayant bousillé le corps de l'adolescente d'Obala, Laurent Esso, parrain d'Amougou Belinga, de sa chaîne télévision vision 4 d'appels au génocide et de ses journalistes délinquants comme Ayissi parfait, Ntamack jean-fils kléber, le procureur général au service de Laurent Esso qui bloque toute poursuites contre le délinquant Ayissi, Rose Amougou, la fille du patron de vision 4 Amougou Belinga, s'était suicidée après avoir été violée à répétition par son père.
Auteur: Seme Ndzana