0

'Il faut croire en Song, son expérience est indispensable pour le Cameroun': l'appel de Nadia Fotso

Song Demande Prieres Premier Match Rigobert Song a perdu son premier match

Mon, 28 Mar 2022 Source: Nadia Fotso

Dans une tribune publiée il y a quelques heures, Christelle Nadia Fotso appelle les Camerounais à faire une peu confiance à Rigobert Song, comme sélectionneur des Lions Indomptables du Cameroun. Pour l'écrivaine, le fait qu'il perde son premier match ne veut pas dire qu'il est incompétent. Elle demande de l'indulgence et de la patience pour l'ancien défenseur des Lions.

Ci-dessous sa tribune

---

"J’ai regardé le match du Cameroun contre l’Algérie avec inquiétude. J’étais pessimiste…tout ce boucan et ce désordre depuis la fin de la Coupe d’Afrique des Nations…une cuisante défaite était possible… Tout montrait que le Cameroun ne pouvant compter sur le professionnalisme comptait sur ce fameux et fumeux HEMLE. Ce je ne sais trop quoi camerounais qui leur fait croire que dieu s’il existe est leur pote et que le désordre est leur environnement naturel dans lequel ils peuvent réussir sans cesse l’incroyable. Le Cameroun a perdu 1 à 0, une défaite qui confirme que Rigobert Song est l’homme de la situation..,

L’ancien capitaine des Lions indomptables fait partie des rares joueurs que j’ai croisé qui m’ont fait bonne impression. 2014, en Allemagne… en le voyant évoluer avec aisance dans un environnement compliqué et chaotique, j’ai admiré son calme et sa simplicité. Il état accessible et ne se prenait pas la tête avec les camerouniseries qu’il semblait connaître par cœur.

Il y a ces anecdotes que j’ai entendu qui montrent combien il aime le Cameroun et adore son équipe nationale… Puis, un AVC qui confirme qu’il est un guerrier…Il en faut pour se remettre sur pied et ne pas choisir le repos, la paix mais le feu et les responsabilités… Je crois en Rigobert Song parce qu’il a accepté de devenir sélectionneur des Lions indomptables moins d’un mois avant une échéance capitale en connaissant très bien le contexte et les Camerounais.. Il avait, a tout à perdre. Il sait très bien que contrairement aux anciens entraîneurs qui pouvaient fuir ou rentrer chez eux après l’échec ou leur limogeage, il ne pourra jamais échapper aux Camerounais qui ne le laisseront plus jamais dormir. Je crois en lui parce qu’il est condamné à réussir et qu’il sait comme il l’affirme lui-même qu’il est danger.

Ma crainte est qu’on ne donne pas du temps à Rigobert Song. Le Cameroun agit comme si Rome se construit en un jour et s’est habitué à tout sacrifier au présent en refusant de planifier, de travailler et de construire l’avenir...demain est toujours très loin et ne compte pas assez…Le match perdu contre l’Algérie montre que le contexte est plus important que le contexte. Ce stade flambant neuf qui n’a pas toute son électricité pendant une dizaine de minutes…tant de détails qui rendent le job de coach difficile voire impossible si son cœur ne bat pas pour les Lions indomptables… Il faut un Camerounais pour faire avec ça, vivre, travailler là et changer tout cela… Song maîtrise le contexte et il ne lui manque plus qu’à tester, adapter et perfectionner ses concepts. Cela demande du temps et une personne qui n’a pas d’autre choix que de réussir parce que son travail n’est pas qu’un job,

Si Song gagne à Blida, il sera renforcé et j’espère qu’il aura en plusieurs mois le temps de ne pas compter que sur le HEMLE…Mais quoi qu’il arrive, l’expérience Song est indispensable pour le Cameroun et doit durer autant que possible en étant continuée par un autre entraîneur local ou un ancien lion indomptable.

L'enjeu n'est donc immédiat et la question ici est civilisationnelle ! Quoi qu’il arrive mardi à Blida ou après, Rigobert Song a tellement donné au Cameroun qui va devoir cesser sa dépendance aux coups d’éclat qui ont dopé ses populations sans jamais construire son football et la nation. Les Camerounais confondent magie et changement. Le moment demande de l’endurance, de la constance et la capacité de tout parier sur le Cameroun sans avoir de plan B. Les Lions indomptables ont eu tellement d’entraîneurs, de mercenaires qui sont venus, se sont gavés pour repartir en ayant très rarement vaincus qu’il faut bien à un moment faire confiance à quelqu’un qui est prêt à tout encaisser, tout essayer pour montrer sur le terrain qu’il peut parce qu’il est chez lui et qu’il sera enterré là…

Croire en Rigobert Song parce qu’il ne peut ni échapper aux Camerounais ni fuir le Cameroun donc son njitapage sera…"

Auteur: Nadia Fotso