Opinions

Actualités

Sport

Business

Culture

TV / Radio

Afrique

Pays

Il était un des Hommes-histoire du Cameroun - l'hommage de Moundé Njimbam à Brillant Ekambi

Ekambi Brillant

Mar., 13 Déc. 2022 Source: Abdelaziz Moundé Njimbam

Le décès de Ekambi Brillant a attristé plusieurs camerounais qui expriment depuis quelques heures leurs hommages en son endroit. Abdelaziz Moundé Njimbam lui rend également hommage à travers la publication ci-dessous.

"Il était un des Hommes-histoire du Cameroun dont le souffle de l’inspiration, la flamboyance du talent, le génie des compositions et l’esprit d’innovation ont produit des pépites d’or: une brochette de classiques de la musique camerounaise et africaine. Une œuvre sertie des Elongui, Mussoloki, Musungedi, Sena, Muna Muto, Aboki, Tao Tao Abidja, repris au pied de l’Acropole en Grèce par le grand Demi Roussos, exécutés en symphonie dans le dédale de Séoul en Corée, fredonnés à Cocody ou Marcory à Abidjan, sanctifiés à Douala.

Un homme de belles histoires, depuis ses premiers prix, glanés à la fin des années 60, dont un celui attribué à Paris, par un jury présidé par l’éternel Manu Dibango. Un temps avant que Cameroon Airlines, qu’il célébra dans une veine patriotique, ne le transporte au Mboa Bakala, au pays des Blancs comme on le dit dans la langue de ses Mba Tétè, ses ancêtres. Belles histoires d’un parrain, producteur et mentor qui mit le pied à l’étrier à Angélique Kidjo, Mbida Douglas, Ben’s Belinga, Jimmy Mvondo et autres monstres sacrés, tout en inspirant une pléthore d’artistes.

Celui qui nous fit l’honneur, en 2006, d’un spectacle d’anthologie à la Tour Montparnasse, avant de parrainer un programme dédié aux œuvres d’art et de patrimoine africains à l’ancien Musée Dapper à Paris, prend congé. Tirant une révérence de prince des arts et chevalier de la musique de qualité. Nous prendrons le temps d’un hommage à la dimension de l’homme et de l’œuvre.

Wala Bwam !"

Auteur: Abdelaziz Moundé Njimbam