4

'Je lisais dans les yeux mélancoliques de Biya, le naufrage du bateau Cameroun'

Me Amede Biya .png Me Amedee Dimitri Touko Tom et Paul Biya

Sun, 22 May 2022 Source: Amedee Dimitri Touko Tom

Dans une tribune publiée samedi 21 mai, Me Amedee Dimitri Touko Tom partage avec les Camerounais son point de vue sur la tristesse et la mélancholie qu'il lit dans les yeux de Paul Biya, présent malgré lui à la tribune officielle lors du défilé du 20 mai dernier.

---



"J'ai regardé avec beaucoup d'attention, la parade organisée à l'occasion de la fête nationale camerounaise.

J'ai eu beaucoup de peine; je lisais dans les yeux mélancoliques, tristes, malheureux, de Paul Biya le dictateur camerounais, le naufrage du bateau Cameroun.

À l'image du pays qu'il a ruiné, divisé, martyrisé, on voyait les yeux hagards du despote, se perdre dans un spectacle dont on réalisait qu'il en avait à peine conscience. C'était simplement pathétique.

Machinalement, comme réveillé par la clameur qui saluait les parades, il tapait dans les mains, esquissait un sourire niais qui s'évanouissait aussitôt comme s'il ne voulait surtout pas être remarqué.

J'ai profondément eu le sentiment, que cet homme âgé, très âgé, voulait absolument afficher sa solitude, son martyr, son drame.

J'ai eu l'impression qu'il voulait parler aux Camerounais, pour leur dire qu'il n'est pas heureux de leur laisser un pays appauvri, un pays en guerre, un pays incertain…

J'ai eu le sentiment qu'il voulait laisser transparaître ses regrets profonds…

Pour la première fois, j'ai à l'égard de ce tyran, eu comme un sentiment de pitié.

Le Cameroun est désormais tributaire du dilemme BIYA : Impuissant, incertain, incapable, qui comme un fétiche est utilisé par des usurpateurs".

Auteur: Amedee Dimitri Touko Tom