0

Juste pour revoir Genève, Biya négocie déjà avec les 'Talibans'

Bas Geneve Manifestation Cameroun.jpeg Dans les prochains mois, préparez-vous au vaccin et à la légalisation express de l'homosexualité

Fri, 26 Feb 2021 Source: Zona Coker

Le tour-ci, votre patriarche BIYA BI MVONDO est même prêt à donner tout le CAMEROUN à MISSIÉ MAKRON pour revoir le pays des blancs. Juste pour revoir GENEVE, il négocie même déjà avec les TALIBANS que vous avez passés plus de 2 années à insulter pour lui. Comme vous acceptez tout. Même les milliards que votre pays souverain demande à la France pour construire un stade qui vous hantera à jamais, des dettes qui feront de vos descendants des esclaves. Dans les prochains mois, préparez-vous au vaccin et à la légalisation express de l'homosexualité qui réduiront la démographie dans notre pays comme le veut le maître.

Allez-vous continuer à le laisser faire ou allez vous enfin vous levez pour reprendre vos terres volée qui sont la seule chose qui vous reste. Il faut le faire pendant qu'il est encore vivant. Nous ne sommes pas dans le monde des bisounours, les ANGLOPHONES et les BAMILEKE l'ont compris. Dans une république où le président est le meilleur élève de son maître colon, il faut faire des sacrifices pour ne pas être au bas de l'échelle, esclaves des plus forts. Voilà donc pourquoi combattre le BAMILEKE au lieu de vous battre pour votre propre libération était une perte de temps qui les futures générations ne nous pardenneront pas. Nous devons nous lever.

Ne nous laissons plus faire. La générosité d'un BAMILEKE a un prix. Quand celui-ci t'offre quelque chose, tu lui es redevable à vie. C'est sa culture qui le veut. C'est pour ça que le peuple BAMILEKE était convaincu que les immeubles qu'ils construisent dans YAOUNDÉ et le travail qu'il vous donnent dans leurs magasins vous obligent à suivre Maurice KAMTO dans son concours BULU. C'est pour ça que NGANANG se permet de nous manquer de respect en insultant les Q nos ancêtres et nos mamans parce qu'il a construit un pont à YAOUNDÉ et rénové des écoles. Voilà la raison pour laquelle j'avais demandé ici d'effacer toute trace de Patrice NGANANG à YAOUNDÉ en cassant ce fameux pont et en le reconstruisant de nos propres mains pour lui envoyer un signal fort. Pour moi, il ne doit plus jamais mettre ses pieds à YAOUNDÉ de sa vie.

Auteur: Zona Coker