1

La République des Procureurs Facebook - Honorable Alain Tidjiao

Tidjio Rdpc Alain Roosevelt Tidjio

Sat, 14 Aug 2021 Source: Alain Roosevelt Tidjio

La vague d'indignations et de réactions suite à la garde à vue de l'entrepreneure tech Rebecca Enonchong n'est pas bien vue par certains leaders d'opinion et acteurs politiques camerounais. C'est le cas du député Alain Roosevelt Tidjio. Cadre du RDPC, ce élu et consultant médias fustige la réaction des internautes qu'il qualifie de 'Procureurs Facebook'.

---



Libérez X; X doit partir; On doit arrêter X; Y est un voleur; Nous exigeons X. Voilà la vie des nouveaux donneurs de leçons qui pullulent la toile, prêts à nous gouverner "avec leurs doigts".

Le cas de dame Enonchong nous a fait voir encore des couleurs. Des jeunots qui viennent de réussir le Bac ou pour les plus fortunés, dont ce Bac est devenu flou a force des copies demandent la "libération immédiate" sans autre forme de procédure.

A qui demandent-ils ? Quel est leur interlocuteur ? Facebook ? Leurs Lecteurs? Qui au juste?

Les prétoires se sont-ils déportés sur les réseaux sociaux ? Cette génération du tout le monde sait tout et peut dire tout n'est pas adaptée à la République exemplaire à laquelle nous aspirons.

La justice est indépendante envers tout en monde et c'est pour cela que nous avons tous types de prisonniers au Cameroun, allant jusqu'au rang d'ancien Premier Ministre. On peut reconnaître qu'elle n'est pas parfaite mais elle fait son travail.

Dame Enonchong qui ne serait plus camerounaise que d'origine a selon les informations avérées des dossiers devant la justice Camerounaise et évidemment elle les suit régulièrement.

Pour un délit commis devant un magistrat elle est interpelée et gardée à vue.

Sans prendre connaissance de son dossier ou du délit, on sort son CV avec des Free Enonchong. Le CV confère t'il l'immunité devant les juridictions au Cameroun ? Je le demande parce que moi aussi j'ai des tonnes de Camerounais au CV astronomique que je souhaite voir en liberté.

Je ne dit pas que notre star du monde que j'ai découverte grâce à cet incident à tort. Mais laissons la justice faire son travail avec liberté.

Facebook n'est pas une salle d'audience et ne saurait se substituer à la justice Camerounaise.

Auteur: Alain Roosevelt Tidjio