0

La seconde mort du grand-père de Yannick Noah

Yannick Noah Enterre Son Pere Ce Mercredi Une querrelle de succession divise la famille Noah

Wed, 29 Aug 2018 Source: lescoopsdafrique.com

La famille des stars d’Etoudi, leur village de Yaoundé, la capitale du Cameroun couve sous une querelle de succession jamais rendue public par les médias. Le grand-père de Yannick Noah, Noah Bikié, cité dans les chansons du tennisman, affectueusement sous le nom de « Simon Papa Tara », fut un bosseur et notable dans sa ville natale Yaoundé.

Malheureusement, son impressionnant patrimoine est depuis son décès objet de divisions entre ses enfants. Un côté sous la houlette de Zacharie Noah, le père de Yannick et grand-père du basketteur Joachim Noah et de l’autre côté, les jeunes oncles de Yannick Noah, nés d’une autre maman, officiellement reconnus, qui sont exclus du patrimoine de leur père brutalement assassinés en 1984 alors qu’ils étaient à peine adolescents vivants sous le même toit que leur regretté père. Ils sont certes les oncles de Yannick Noah mais pas plus âgés. Dame Bikié Scholastique Henriette, et ses frères contre Noah Zacharie et autres.

Voilà la triste position des enfants Noah Bikié sur le ring. L’arbitrage de la justice sollicité depuis 1986 par les lésés jusqu’ici, les jeunes oncles de Yannick Noah, exclus de la succession ne connaît toujours pas un aboutissement. Bonjour les huissiers, avocats, magistrats, audiences et tribulations à n’en plus finir ! Ils ne savent plus à quel saint se vouer pourtant officiellement reconnus par leur père Noah Bikié par des voies légales dont la traçabilité ne fait l’ombre d’aucun doute. Pourquoi cette interminable procédure ? Le black-out total sur la succession Noah Bikié profite à qui ? Et quelle main obscure bloque le dossier en justice depuis 1986 ? Sans égards pour les circonstances du décès de Noah Bikié décédé le 11 avril 1984 à l’Hôpital central de Yaoundé, après avoir été fusillé par les mutins du coup d’Etat du 06 Avril 1984.

LIRE AUSSI: Lettre ouverte à Joseph Fouda, l’homme qui tient la mallette de Biya

Las d’attendre, les laissés-pour-compte de la succession Noah Bikié, viennent d’adresser une correspondance y relative à leur puissant voisin du quartier Etoudi, le Président Paul Biya. Dans cette correspondance parvenue à notre rédaction, dame Bikié Scholastique et autres donnent de leur voix auprès de la bienveillance du chef de l’Etat pour que la justice camerounaise lève enfin, un coin de voile sur la succession et le patrimoine de leur regretté père, aujourd’hui entre les mains de leurs aînés sieur Noah Zacharie et autres.

On y lit : « 34 ans après le décès de notre père, les juridictions nationales compétentes saisies aux fins de procéder à une bonne et saine application du droit ne se sont jamais définitivement prononcées ; au pire de ce qui précède, il se trouve que le cause dont s’agit, pendante par devant la Cour d’Appel du Centre à Yaoundé, statuant en matière civile, a été communiquée au Parquet Général de ladite Cour en date du 31 Mai 2017 pour ses réquisitions ; » La requérants poursuivent : « Depuis lors, en dépit de toutes les diligences accomplies par nos conseils, le dossier physique de telle affaire reste introuvable ».

Une autre correspondance avait déjà été reçue en date du 22 Février 2018 au cabinet du Procureur général de la cour d’appel du Centre de Yaoundé. L’avocat des jeunes oncles de Yannick Noah, les lésés de la succession, sollicitait l’intervention du procureur général aux fins de voir communiquer les réquisitions. « Dans le cadre de l’instruction de la présente affaire, inscrite au rôle des audiences tenues par devant la Cour d’appel du Centre à Yaoundé, statuant en matière civile, le président de ladite juridiction a jugé utile de communiquer celle-ci à votre parquet aux fins d’obtenir votre avis…Près de huit (08) huit mois après, nous demeurons dans l’ignorance de la suite y réservée. »

Extrait de la correspondance de Me Ignace Maurice Enama, docteur d’Etat en droit et avocat au barreau du Cameroun.

LIRE AUSSI: Arrestation des assassins de l'enfant dont le la tête a été retrouvée dans un bac

En attendant, une décision définitive de la cette longue procédure, 34 ans déjà, l’impressionnant patrimoine de « Simon Papa Tara » ou Noah Bikié reste entre les mains des premiers enfants non reconnus, six nés du ventre de feue dame Mekongo Elisabeth (Nga Scholastique, Bikié Henriette, feu Noah jean Gaston, feu Zacharie Noah, Mekongo Germaine, Noah Louise Clémentine épouse Abanda Metogo). Alors que ceux issus de la relation Noah Bikié et dame Essengue Jacqueline, soit quatre enfants qui vivaient sous le même toit que le défunt, officiellement reconnus demeurent des exclus du patrimoine de leur père.

Il s’agit de Bikié Scholastique Henriette Simone, Assie Marie Rose, Noah Jean-Jacques, Tono Achille Marie. C’est dire que le patriarche Noah Bikie a laissé 10 enfants et non six. Comme en témoigne le quotidien gouvernemental Cameroon Tribune N¨ 2952 du dimanche et lundi 1- avril 1984. L’article intitulé « Noah Bikié (le grand-père de Yannick) a été inhumé samedi à Etoudi » précise : « Rappelons aussi que Noah qui est certainement né au début de ce siècle laisse une très grande postérité 10 enfants, 28 petits enfants et 15 arrières petits-enfants. »

Le chef de l’Etat, Paul Biya, sollicité, actuellement en campagne pour sa réélection pourra-t-il se souvenir des victimes collatérales du putsch manqué contre sa personne en date du 06 avril 1984 à Yaoundé ? Just wait and see !

Auteur: lescoopsdafrique.com