0
Opinions Thu, 4 Jun 2020

Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le commissariat de sécurité de Mokolo accusé de banditisme et d'arnaque

Bayam Sallam, taximen, Bensikineurs, pour ne citer que ceux-là, tous, victimes de ce commissariat des policiers bandits.

En effet, au marché Mokolo devant ce fameux commissariat des braqueurs se trouve un panneau d'interdiction de stationner très discret. C'est tout au long de cette route qui traverse "Mokolo en haut" que les agents de ce commis-à-rien arrachent motos et voitures pour la rançon.

À la tête de ces braqueurs, l'inspecteur principal de police Bouba, surnommé “le méchant” par ceux qui le voient manager en bon bandit tous les jours. Il agit sans cœur, pas de pitié pour les mamans qui se débrouillent à vendre de légumes pour s'occuper de leurs progénitures.

Pour une moto arrachée, 10 milles à 25 milles fr. Pour le taxi c'est plus. Pour les Bayam Sallam de 5 à 10mil franc par femme. J'ai vu ces femmes pleurer à chaude larmes devant l'imperturbable et cynique Bouba qui a recruté des badeaux pour lui rendre le sale besogne d’arracher les victimes. Beaucoup de choses s'y passent. Si rien n'est fait, ce commissariat sera un jour brulé

Journaliste: BORIS BERTOLT

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter