0

Les 567 millions qui agitent le ministère des Sports

Bidoung Mkpatt55 Ismael Pierre Bidoung Mpkatt, ministre des Sports et de l’Éducation physique

Fri, 29 Apr 2016 Source: 237online.com

Ce montant représente le coût d’acquisition de 16 véhicules destinés au suivi des travaux de construction des infrastructures sportives des coupes d’Afrique des nations 2016 et 2019.

Le ministère des Sports ne s’attendait peut-être pas à susciter un tel tollé au sein de l’opinion. Mais, iI fallait compter avec les réseaux sociaux pour que jaillisse une indignation concernant un avis d’appel d’offres national du 6 avril 2016 pour l’acquisition de 16 véhicules destinés au suivi des travaux de construction des infrastructures sportives des coupes d’Afrique des nations 2016 et 2019. Montant du marché : 567, 076 millions de FCFA.

Sur les réseaux sociaux, la dépense est qualifiée de dispendieuse, au moment même où près de 3 000 fonctionnaires sont sans salaires depuis quatre mois, dans un contexte où l’accès à l’eau potable, l’électricité, les soins de santé primaire sont un luxe.

Mais surtout, dans un contexte où Paul Biya, le président de la République, lui-même reconnaît que le Cameroun est en mode résilience, à cause de la baisse des recettes pétrolières et l’effort financier colossalqu’impose la guerre contre Boko Haram. « Le ministère des Sports veut acheter 16 voitures pour un coût total de 560 millions ! Soit 35 millions par voiture ! », S’indigne un internaute. Il poursuit : « Amusons-nous un peu avec un exercice de conversion.

En quoi peut-on convertir les 560 000 000 frs pour les millions d'autres Camerounais ? ». Comme lui, beaucoup d’autres sont d’accord qu’à 250 000 FCFA le salaire d’un fonctionnaire, cela fait 2 240 mois de salaire, soit 186 ans de paiement salarial. À 2 millions de FCFA un forage, cela donne 280 forages, soit 28 par région perdues.

À 50 000 FCFA la pension par étudiant, ce montant pourrait satisfaire 11 200 étudiants. Ce qui représente une bonne partie de l'université de Yaoundé 1 ou Soa. A 1,5 million de FCFA le prix d’une couveuse, l’Etat pourrait acquérir 373 couveuses pour prématurés dans le pays, soit à peu près de 37 couveuses par région. Et des exemples anecdotiques que ceux-là sont florilège sur les réseaux sociaux.

Au-delà de l’anecdote, le projet du ministère des Sports (Minsep) d’acquérir 16 véhicules pour un montant de 567 millions de FCFA vient mettre au goût du jour les dépenses somptuaires de l’Etat dans une période de résilience économique. Et dans le cas d’espèce, le Minsep est l’arbre qui cache la forêt.

Car, en consultant la loi de finances 2016, l’on découvre que l’Etat a décidé de s’offrir en 2016, des matériels de transport pour la coquette somme de 6,57 milliards de FCFA. En dehors du ministère de la Défense avec son milliard de dépenses pour l'achat des véhicules, la présidence de la République, à elle seule, montre l’exemple en se réservant 600 millions de FCFA pour cette rubrique transport. Les frais de carburants et lubrifiants à Etoudi vont coûter au contribuable cette année, 3,6 milliards de FCFA.

Les frais de représentation, de mission, de réception et cérémonie : 7,64 milliards. Le ministère des Marchés publics lui-même qui a lancé le marché des 16 véhicules du Minsep va dépenser au cours de cet exercice budgétaire 1,48 milliard de FCFA pour ses carburants et lubrifiants. 4,78 milliards vont servir pour les primes, gratifications et autres indemnités hors solde, et tutti quanti.

Pour tous les départements ministériels au Cameroun, un budget de 33,05 milliards de FCFA a été voté pour les carburants et lubrifiants. Pour l’eau, électricité, gaz et autres sources d’énergie, ce sera 25,22 milliards de FCFA.

Les frais de représentation, de mission, de réception et cérémonies vont coûter 55,94 milliards de FCFA. Les primes, gratifications et autres indemnités hors solde seront de 50,67 milliards.

Source: 237online.com