1

'Les Bamiléké sont des ingrats qui renient aujourd'hui Paul Biya'

Les Bamilekes Chefferies Les chefs traditionnels Bamiléké

Mon, 5 Feb 2018 Source: Marlène Emvoutou

A l'attention de Dimerie Nanfang ,

J'ai tenu à répondre au message très poignant que vous m'avez adressé .

Si je n'arrive pas à comprendre la raison qui vous pousse à croire que je suis là pour répéter des choses que vous voulez entendre ,

néanmoins, je me sens obligée de restituer fidèlement mes convictions philosophiques et politiques ...

Cher Dimerie nanfang ,

votre nom m'indique que vous êtes un bamileke, plus précisément du haut - kam, région de l'Ouest Cameroun .

Aussi ai - je imaginé qu' il était nécessaire que je vous présente ces photos qui illustrent les mobilisations des populations de votre département en faveur du RDPC, et son champion le président Paul biya .

Croyez -moi dans cette foule immense vous ne rencontrerez aucun bulu .

Ce qui me préoccupe dans la démarche de ceux qui applaudissent la politique de Paul biya dans les meeting ,

et la critique sur Facebook, c'est l'hypocrisie, la mauvaise foi ,la duplicité dont vous faites preuve ..

Est - ce que vous êtes obligés de vous comporter ainsi ?

Sans le soutien inconditionnel des bamileke Paul biya n'aurait jamais passé 35 ans au pouvoir ...

Maintenant ,qu' il est vieux ,que vous sentez que les choses vont bientôt changer

C'est devenu le roi des bulu .

c'est les retournement de vestes que vous voulez voir ?

C'est cette duplicité qui me répugne .

Je répète qu' un bamileke n'est pas digne de confiance , car ses convictions varient en fonction de ses intérêts égoïstes.

A l'époque où il était interdit aux bamileke de s'installer dans la province centre - sud avec pour capitale yaounde,

les bulu et les ewondo les plus démunis s'habillaient chez printania .

Le libéralisme économique institué par le RDPC a permi aux bamileke d'importer la friperie et toutes les ordures de l'Europe .

Ceux qui contrôlent notre économie ,ne savaient pas qu' ils condamnaient la filière textile et son coton de garoua à un suicide assisté.

Nos parents bulu étaient des fonctionnaires qui roulaient dans des voitures administratives achetées neuves par l'état du Cameroun .

Le libéralisme du RDPC a permi aux bamileke d'importer toutes les vieilleries d'Europe destinées à la casse .

Ils ne savaient pas qu' en inondant le

transport routier de vieux véhicules qui polluent ,

ils contribuaient à la mort des sociétés publiques de transport urbain comme la SOTUC .

Les bamileke n'ont jamais su que les vieux réfrigérateurs et moteurs qu' ils importent,

émettent des gaz à effet de serre qui détruisent la couche d'ozone et modifient le climat ..

Qui a oublié de leur dire qu' en achetant des terrains autour des villes de yaounde et de douala pour construire leurs maisons ,

ils detruisaient l'écosystème en abbattant les arbres ,résultat des courses , températures caniculaires et pluies diluviennes qui détruisent le bitume .

Les bamileke ignorent qu' avant 1982 , les fonctionnaires étaient majoritairement originaires du littoral ,du centre - sud ,du Nord et une petite poignée venait de l'est .

Tout simplement, parce que seules ces régions étaient dotées d'infrastructures scolaires .

Pour rattraper le déséquilibre ,le RDPC a institué le principe d'équilibre régional dans les examens officiels et concours administratifs .

Au final ,on peut rencontrer des docteurs qui ne savent pas écrire ou parler correctement l'une ou l'autre langue officielle .

Toutes les années que le bagangte tchouta Moussa a passé au port ,ont permi à certaines personnes de faire de fausses déclarations douanières de marchandises,

qui auraient pu renflouer Les caisses de l'état .

Pour sauver les meubles ,le Cameroun a été obligé de céder une partie de sa souveraineté sur le port à une société française .

Tout le poisson de Chine et les poulets dioxines importés par congelcam ont plombé la filière bovine du Nord .

Oui ,cher compatriote, c'est l'ignorance et la fourberie des bamileke qui ont plombé le Cameroun .

Et ce n'est pas vos atermoiements qui me feront changer d'avis .

S'agissant de ce que vous avez appelé " génocide des bamileke " par la France .

Permettez - moi ,de vous rappeler que les bulu n'ont jamais été les complices d'une puissance coloniale quelle qu' est soit.

La république nous a été imposée .

Tantôt vous vous presentez en héros qui ont résisté aux colons ,tantôt en victimes .

Accordez - vous d'abord sur votre statut à cette époque .

Dans le dictionnaire Larousse ,les bamileke sont décrits comme un peuple qui pratiquent la sorcellerie .

Or ,les français ont toujours estimé qu' un pays ne peut pas se développer avec ce type de pratiques .

Dans leur propre pays au 16 eme siecle ,ils ont tué tous les sorciers .

C'est peut être l'une des raisons qui expliquent l'essor industriel qui s'en suivra au 18 eme siecle .

Nous autres ,considérons que votre enrichissement est suspect dans un pays aussi pauvre et endetté .

Et ce ne sont pas des plaintes contre vos pratiques qui manquent .

Toute personne qui a déjà été locataire d'une habitation ,propriété d'un bamileke sait qu' elle a été confrontee à plusieurs difficultés financières .

Il se dit qu'ils hantent leurs maisons de souris et cafards mystiques qui aspirent vos finances pour eux .

Leurs compagnies de transport urbain sont destinées à aspirer des vies humaines qui leur garantissent une santé financière.

Bref ,je ne sais pas s'il était nécessaire de les intégrer à la communauté nationale apres l 'indépendance , sans avoir obtenu des garanties .

Car ,la colonisation française que les bulu ont accepté est d'abord une assimilation de la culture française ,des valeurs éthiques,religieuses et morales occidentales.

Si je ne me sens pas responsable des actes de mes parents ,

alors je ne sentirai jamais obligée de pérenniser des alliances qu' ils auraient passé avec des gens qui ne partagent pas mes certitudes .

Auteur: Marlène Emvoutou