0

Les Lions se cherchent encore

10809 XLions Indomptables030915750.pagespeed.ic.6u9ldEKhBi Les Lions indomptables à l'entraînement

Thu, 31 Mar 2016 Source: cameroon-tribune.cm

Le sélectionneur a utilisé 20 joueurs sur l’ensemble des deux rencontres, envoyant certains titulaires sur le banc.

Une rencontre-couperet attend les Lions indomptables lors de ces éliminatoires de la CAN 2017. Après deux matchs nuls contre l’Afrique du Sud et deux victoires (Gambie et Mauritanie) durant ces qualifications, les Camerounais conservent la tête du groupe M. Avec huit points, ils ont pour challenger direct la Mauritanie (sept points), adversaire du pays dans trois mois.

En juin prochain, les Lions se rendront à Nouakchott pour le compte de la cinquième journée des qualifications de la coupe d’Afrique gabonaise. Les protégés de Hugo Broos joueront le tout pour le tout, puisqu’une défaite les mettrait dans une posture inconfortable.

Pour ses premiers pas avec la sélection, Hugo Broos a fait du recyclé dans la sélection des joueurs. Il a pris en compte, d’après ses dires, la liste des joueurs souvent appelés au moins sur les trois derniers regroupements ? voire plus ( Sébastien Siani, Daniel Ndi, Adolphe Teikeu, Jean-Marie Abouna Ndzana, Karl Toko Ekambi…).

Il a aussi titularisé pour sa deuxième apparition chez les Lions, Anatole Abang, le milieu de terrain des New-York Red Bulls aux Etats-Unis. Sur la double confrontation, le sélectionneur a utilisé 20 joueurs.

Il a annoncé des changements à la veille du match-retour contre les Bafana Bafana. Il est passé à l’action. « On essaiera à chaque fois d’observer pour ne garder que les meilleurs ». En regardant le match de Limbé, beaucoup ont regretté ces générations glorieuses (2002, 1998, 1990, 1982). Mais, mardi dernier en Afrique du Sud, il y avait une once de jeu. On a essayé de miser sur la rapidité.

Le système classique 4-4-2 a été abandonné pour un 4-3-3. Un système qui a encore révélé les insuffisances de notre milieu de terrain, malgré les atouts de Marvin Matip notamment. S’il s’est fondé sur d’anciennes listes pour ces premiers matchs, Hugo Broos a donc trois mois pour convoquer des joueurs de son choix. Il s’est satisfait de la sortie de Durban, reconnaissant les limites de Limbé.

Broos veut un groupe dynamique, vivace, qui sait produire du jeu en anticipant à chaque fois. Mais, comme il le disait, « il y a encore beaucoup de travail à faire pour le football camerounais à la base ». Si la base est tronquée, en équipe première, on ne pourrait pas opérer des miracles.

Source: cameroon-tribune.cm