0

Les camérounais ne savent pas différencier le sexe et le genre!

50 50.jpeg Les gens sont très condescendants envers les personnes mâles qui leur paraissent efféminées

Thu, 11 Jan 2018 Source: http://achouka.mondoblog.org/

C’est très facile de me regarder et de dire que « Ecclésiaste est un garçon ! ». c’est très facile de dire « Pierre La Paix est un garçon ! » ou « La Miss du Cameroun est une fille ! »

Mais laissez-moi vous expliquer qu’en réalité ce n’est pas aussi facile que cela en a l’air…

Je suis un garçon social

Les gens disent que je suis un garçon parce que j’ai l’habitude de regarder des matchs de football et aussi de porter des pantalons. Mais ce qu’ils ignorent, c’est que je m’habille et me comporte de cette façon parce que j’avais déjà été pré-conditionné dès le bas-âge…

Puisque dans notre société, le sexe de l’enfant va doit automatiquement conditionner son genre.

Et c’est pour ça que si tu viens au monde avec le bangala, tes parents vont immédiatement te masculiniser. Ils vont directement te passionner pour les disciplines mécaniques par exemple. Mais si tu viens au monde avec le sexe féminin, ils vont plutôt te faire des tresses, ils vont t’acheter des poupées Barbie, ils vont faire la broderie avec toi et c’est comme cela que tu vas grandir en étant persuadée que tu étais déjà une fille…

Je suis un garçon hormonal

Heureusement que je suis un garçon à la base ! Car non seulement je regarde les matchs de football du PSG, mais en plus je suis rempli de testostérone qui m’a doté des caractères sexuels secondaires comme la voix grave, le gros ventre, les poils sur le torse, la barbe drue, etc.

Je suis aussi un garçon génial génital parce que mon appareil reproducteur reproduit parfaitement des spermatozoïdes en quantité. Je suis donc un garçon testiculaire. Je suis un garçon chromosomique puisque je possède à la fois des chromosomes X et des chromosomes Y. Je suis un garçon génétique et héréditaire, puisque mon physique actuel (1,73m pour 75 Kg) est dû au gène SRY qui est un gène qui déclenche le développement morphologique et osseux de tous les individus qui sont biologiquement issus de la condition masculine…

Au commencement j’étais neutre !

Ce qu’il faut savoir, c’est que le sexe d’un individu va toujours dépendre, indépendamment de toute volonté, des spermatozoïdes de son papa et non pas de l’ovule de sa maman (encore une histoire de chromosomes, qui sont de types identiques chez la femme : XX, et non pas XY comme chez l’homme !). Il faut aussi savoir qu’on accouche un peu plus de garçons que de filles sur toute l’étendue de notre planète (51% contre 49%). Mais les gens ont l’impression que les femmes sont plus nombreuses que les hommes parce que nous on meurt dans les guerres, dans les accidents de travail, dans les prisons libyennes, dans les alcools et aussi… dans les AVC qu’il y a dans le mariage !

Au commencement j’étais neutre ! Tout comme les filles d’ailleurs… En apparence, nous n’étions pas différents ! Pendant trois mois après la fécondation, les organes génitaux du garçon et de la fille sont totalement identiques, ce n’est qu’après ces douze semaines que les deux sexes se dessinent. La testostérone, qui détermine le masculin, commence à faire ses effets, c’est à partir de là que les organes sexuels masculins (la prostate et le pénis) commencent à se manifester. On pourra donc bientôt apercevoir avec évidence le sexe masculin (qui est externe) sur les échographies…

Je suis un hétérosexuel

Je dis ceci parce que je suis un garçon et que je suis exclusivement attiré par des femmes. Mais… Il y a des femmes qui m’ont séduit mais qui pourtant étaient des hommes à l’intérieur ! Il y a des hommes qui m’ont dragué mais qui pourtant étaient des femmes à l’intérieur ! Il y a des personnes qui ne sont ni des hommes ni des femmes dans leur esprit, ou alors qui se retrouvent dans les deux personnalités à la fois… Que faire ?

Je suis un hétérosexuel parce que les gens disent que je suis un garçon et qu’ils attendent que je me mette en couple avec une personne dont ils diraient qu’elle est une femme. Mais j’aurais très bien pu être un transgenre (un homme qui est dans le corps d’une femme ou alors une femme qui est coincée dans le corps d’un homme). J’aurais bien pu devenir un travesti (un individu qui se comporte et qui s’habille comme dans le sexe opposé). J’aurais bien pu naître intersexuel (un hermaphrodite qui possède les deux sexes à la fois) ou alors devenir un transsexuel qui a remplacé son sexe d’origine à partir d’une opération chirurgicale.

J’aurais même pu devenir un homosexuel, et pourtant personne n’allait venir me voir pour me demander si en réalité j’étais un garçon ou alors si je me considérais plutôt comme une fille…

Est-ce que je suis un garçon ou alors est-ce que je suis une femme ?

Donc comme je disais, c’est très facile de me croiser en route et de dire que « Ecclésiaste Deudjui est un garçon ! », « Jacques infâme Ndongo est un monsieur », « Charlotte Dipanda est une demoiselle ! »

Et pourtant ce n’est pas aussi facile que vous vous imaginez…

Est-ce que je suis un garçon ? Je pleure souvent quand je suis seul, j’écoute beaucoup la musique douce, j’aime passer du temps avec les enfants et j’ai une fascination pour la coiffure et pour les fleurs.

Est-ce que je suis une fille ? Je suis un peu dur de caractère, je suis un fan des combats de boxe, je ne sais pas faire la cuisine et je n’aime pas du tout regarder les séries brésiliennes.

Est-ce que je suis un garçon ou alors une fille ? Hein ? Est-ce que vous-mêmes vous êtes un garçon ou alors vous êtes une femme ?

Parce que dans la société camerounaise, les gens se basent encore exclusivement sur les apparences physiologiques pour déterminer la sexualité de certains individus. Les gens sont très condescendants envers les personnes mâles qui leur paraissent efféminées. Les gens sont très moqueurs envers les filles qui ont l’air de « garçons manqués » et qui d’ailleurs sont devenues des footballeuses.

Les Camerounais ne connaissent pas encore la différence qu’il existe entre le « sexe » et le « genre », et c’est pour ça qu’ils sont des homophobes discriminateurs qui n’ont même pas encore compris que la sexualité ne devrait plus se résumer à la génitalité…

Auteur: http://achouka.mondoblog.org/