0

Les perspectives politiques gouvernementales de 2018

Gouvernement Nganang Conséquence Certains projets engagés depuis deux ou trois ans devraient soit s’achever, soit amorcer leur phase

Wed, 10 Jan 2018 Source: absholding.net

L’année 2018 devrait être une année vaste pour le Cameroun, avec notamment, les élections probablement sur tous les secteurs, le parachèvement du Plan d’urgence triennal, l’accélération des préparatifs de la Can 2019 que le pays va abriter, l’opérationnalisation du Plan d’urgence spécial jeunes et encadrement des populations touchées par l’insécurité transfrontalière.

Voilà quelques-unes des priorités contenues dans la circulaire signée le 20 juin de l’année passée par le chef de l’Etat camerounais relative à la préparation du budget de l’Etat pour l’exercice 2018. La circulaire présidentielle comporte des directives qui s’appuient sur un contexte économique international et régional, pour faire des projections au plan national. Ces directives tiennent compte d’un contexte macro-économique marqué par de meilleures perspectives politico-économiques au Cameroun.

Pour l’année 2018, le Cameroun qui sera bien évidement sur tous les fronts à travers des élections à savoir : les communales, les législatives, les Sénatoriales, probablement les conseils régionaux et la Présidentielle c’est ainsi que le Président de la république son excellence Paul Biya avait instruit pour le budget de l’année en cour une somme de 50 milliards de francs CFA pour la circonstance.

Certains projets engagés depuis deux ou trois ans devraient soit s’achever, soit amorcer leur phase terminale. Il en est par exemple ainsi du deuxième pont sur le Wouri, des barrages de Memve’ele et de Mekin, apportant ainsi leur contribution à la production nationale d’hydroélectricité. Dans la même veine, les chantiers du barrage de Biri à Wara dans la région d l’Adamaoua devrait avoir suffisamment avancé, en même temps que ceux du barrage de Nachtigal sur la Sanaga, devraient avoir commencé, tout comme la réhabilitation du réseau de transport d’électricité. Ainsi donc, le Cameroun qui développe sa capacité de production d’énergie électrique et pouvoir réduire la fracture énergétique.

En matière de transport, le port en eau profonde de Kribi sera déjà certainement mis en service ; Les chantiers des autoroutes Yaoundé-Douala et Yaoundé-Aéroport de Nsimalen, devraient avoir suffisamment avancé. Il en est de même de la construction de la route Batchenga-Ntui-Yoko-Tibati qui devrait atteint un niveau significatif.

Après le discours du président Paul Biya, du 31 Décembre dernier, à la nation, d’une manière générale, l’objectif majeur du gouvernement, en 2018 consiste à l’accélération de la croissance pour la rendre plus forte, durable, inclusive et génératrice d’emplois

Auteur: absholding.net