0

Les éperviables : la triste histoire de Siyam SIWE

Eperviables Histoire Siyam SIWE Le 24 février prochain, il totalisera 15 ans d'incarcération

Sat, 16 Jan 2021 Source: afrik-inform.com

Secrétaire Général Adjoint à la présidence de la République, Député de la nation, Directeur du Port Autonome de Douala et ensuite Ministre de l'eau et de l'énergie, Alphonse Siyam SIWE était jusqu'à sa descente aux enfers un homme fort de l'appareil politico-administratif du Cameroun.

Dans le Haut-Nkam, son département d'origine, il était une élite incontournable. À une époque où le cumul des postes n'était pas un tabou, il alternait entre ses fonctions administratives et son rôle d'élu. Il a par ailleurs été maire de Bafang.

Le 08 décembre 2004, à la faveur d'un remaniement effectué suite à la tenue de élection présidentielle avec à la clé une victoire de Paul BIYA, Siyam SIWE est nommé Ministre de l'eau et de l'énergie. Ce dernier poste, il ne l'occupera pas pendant longtemps. Si à l'époque il a déjà connaissance de l'existence d'une procédure d'enquête concernant des fautes de gestion pendant qu'il était Directeur du Port Autonome de Douala, SIWE ne se doute pas une seule seconde qu'il sera l'une des premières victimes de opération de lutte contre la corruption imposée par les bailleurs de fonds au Cameroun. La fameuse opération "ÉPERVIER".

L'ÉPERVIER L'A ATTRAPÉ

Au cours de la décennie 2000, cette expression est couramment utilisée pour annoncer qu'une haute personnalité vient de tomber dans le filet de la justice. Le cauchemar de Siyam SIEWE démarre le 24 février 2006. Il est demis de ses fonctions et arrêté dans la foulée. Il est accusé d'avoir détourné à lui seul prés de 35 milliards de Francs CFA. Mais c'est surtout la chute d'un mythe. La mise à nue d'un homme toujours tiré à quatres épingles, proche de la sphère Show bizz. La chute d'un mécène dont le nom était prononcé dans plusieurs chansons à succès.

En fin 2007, il est condamné en première instance et écope 30 ans de prison ferme. Il fera appel à l'issue du procès. En juin 2009, la sentence du tribunal à l'encontre de l'ex patron du PAD, va tomber. Le verdict est sévère. Le fils du haut-Nkam écope cette fois de la "prison à perpétuité". C'est inédit ! Un jeudi noir pour la famille et les proches de celui qui a la réputation d'être un "Seigneur de la Nuit" à Douala. Au moment de l'annonce de la condamnation à vie, un silence de cimetière va s'emparer de la salle d'audience pendant quelques secondes. Par la suite, son entourage évoquera "le procès Politique", la "Chasse aux sorcières" contre un politicien à l'avenir prometteur. Certains de ses coaccusés à l'instar du Colonel Édouard Etondè Ekoto, ex PCA du Port Autonome de Douala, vont écoper quant à eux des peines plus légères.

Les choses ne vont pas s'améliorer pour Siyam SIWE. Au contraire en 2015, va ressurgir un dossier d'un détournement de 18 milliards de Francs CFA avec des éléments justificatifs d'opérations de malversations financières. Au sein des milieux de la justice Camerounaise, on parle de lui comme étant un des maîtres en matière de détournement de deniers publics. Siyam SIWE est maintenant âgé de 67 ans. Le 24 février prochain, il totalisera 15 ans d'incarcération.

À très bientôt, pour une nouvelle édition des ÉPERVIABLES. Laissez nous vos questions en commentaire si vous souhaitez avoir plus de détails.

Auteur: afrik-inform.com