Opinions

Actualités

Sport

Business

Culture

TV / Radio

Afrique

Pays

Libération de la Sénatrice Régina Mundi: un journaliste dévoile le gros mensonge de l'armée

La sénatrice et des soldats du BIR

Mar., 31 Mai 2022 Source: Michel Biem Tong

Le journaliste d'investigation, Michel Bien Tong a fouillé dans l'affaire de la libération de la Sénatrice Régina Mundi par des sécessionnistes il y a quelques semaines. Selon le journaliste qui a des sources très introduites au sein des combattants sécessionnistes, l'enlèvement puis la libération de la sénatrice cache beaucoup de secrets. D'abord le journaliste révèle que le groupe qui a enlevé la femme politique sont des militants de l'armée. Ci-dessous les révélations de Michel Biem Tong.

---



"Serges Cyrille Atonfack (porte-parole du ministère de la Défense), arrête de mentir et de manipuler les Camerounais. Aucun échange de tirs entre des soldats du Bataillon d’intervention rapide (BIR) et les Ambazonia Defence Forces (ADF) n’a précédé la libération de la sénatrice RDPC Regina Mundi.

Le kidnapping de la parlementaire résulte d’une entente entre les hauts gradés de l’armée camerounaise et leur milice ADF, dans le but de justifier un déploiement militaire devant entraîner le déblocage des fonds publics.

Qui ignore que les kidnappings contre rançons (spécialité des ADF) dans le Southern Cameroons/Ambazonia représentent un business juteux pour les généraux, colonels, lieutenants-colonels et autres officiers supérieurs de l’armée camerounaise ? Tu parles d’otages libérés en plus de la sénatrice? Quand ont-ils été enlevés ? Qui sont-ils ? Où sont leurs images tout comme celles de la dizaine de <> neutralisés et des 3 capturés vivants ?

Cyrille Atonfack, dis la vérité. Qui ignore, y compris tant au palais d’Etoudi que dans le haut commandement de l’armée, qu’ADF est une milice de l’armée camerounaise et que c’est ton collègue, le colonel Joël Émile Bamkoui (commandant de la Sécurité Militaire ), qui équipe cette milice gouvernementale en armes, en munitions et en matériel roulant?

Demande à ton collègue Bamkoui Émile l’objet de ses conversations WhatsApp avec Ayaba Cho Lucas, commandant suprême des ADF et surtout avec General Efang, son commandant opérationnel qui n’a jamais livré la moindre bataille avec les soldats camerounais.

La bravoure de l’armée nationale n’est plus à démontrer et ne souffre par conséquent d’aucun doute. Mais dis à ton ministre Beti Assomo, à son ami Bamkoui Émile et à leur patron Ngoh Ngoh Ferdinand, secrétaire général à la présidence, que je suis au courant de leurs deals avec Ayaba Cho Lucas. Qu’ils arrêtent donc de se payer la gueule des camerounais".

Auteur: Michel Biem Tong