1
Opinions Fri, 22 Apr 2022

'Mathias Owona Nguini est un extrémiste anti anglophone qui se croit malin'

Encore une fois, l'activiste politique Arlette Framboise Doumbé Ding s'en prend au biyayiste Mathias Eric Owona Nguini dans une publication sur sa page Facebook. Dans cette publication, elle accuse l'universitaire de ramer contre le courant du vivre ensemble au Cameroun.

---



"Mathias Eric Owona Nguini, un caillou dans la chaussure du vivre ensemble au Cameroun, un péril pour l'harmonie sociale, un extrémiste anti anglophone qui se croit malin.

Le Pr Mathias Eric Owona Nguini m'a bloquée à nouveau, comme il aime bien le faire, et ceci après m'avoir débloquée pour quelques jours il y a quelques temps. Je ne peux donc pas pas le lire. Mais grâce aux amis qui m'envoient des captures d'écran ou des copier-coller Inbox, je peux avoir connaissance de certaines de ses publications. J'ai donc lu l'un de ses posts au sujet de l'indignation sélective que je partage avec vous ici :

« On ne construit pas la république avec le biais villagiste permanent ! Tous ceux qui vouaient martin camus aux gémonies se taisent à propos de Macaire. Ces pères de la morale sont muets quand ce sont "les leurs" qui doivent passer sous les fourches caudines de la défense de la vertu ! La morale publique a géométrie ethniquement variable ? Quelle imposture ! On n'est pas dupe ! »

Mon commentaire :

Ce texte a le mérite d’exposer les limites intellectuelles, sinon le tribalisme du Pr Mathias Eric Owona Nguini, curieusement vice-recteur d'une université au Cameroun. Pourquoi je le dis ?

Parceque dans l'angle d'analyse qu'il a choisi et qui est un angle tribal, après avoir dit «Tous ceux qui vouaient martin camus aux gémonies se taisent à propos de Macaire»...

Après avoir dit cela, comment fait-il pour ne pas remarquer et dire que tous ceux qui défendaient Martins Camus dans le scandale de la sextape ne sont pas venus défendre Macaire Wafo de la même manière qu'ils ont défendu Martin Camus? Pourquoi ne défendent-ils pas Wafo alors qu'ils ont défendu Camus Mimb ? Si Meon était objectif, il aurait soulevé toutes ces questions au même moment puisqu'il s'agit d'un même sujet.

Maintenant, Pourquoi Meon le vice-recteur de l'Université de Yaoundé 1 a-t-il soigneusement évité de parler de l'attitude de ceux qui défendaient Martin Camus Mimb pour ne parler que de l'attitude de ceux qui le vouaient aux gémonies ?

Pourquoi finalement cette indignation sélective de sa part alors qu'il prétendait dénoncer l'indignation sélective ?

La réponse est simple :

Parce que Mathias Eric Owona Nguini est un tribaliste qui en plus n’a pas de cervelle. Je crois d'ailleurs que c'est pour cela qu'il me bloque sur Facebook. Il sait que je sais mettre en évidence son tribalisme dissimulé.

Il doit apprendre quand-même que pour s'indigner valablement il faut commencer par être digne.

Que doit faire un intellectuel face aux actes immoraux qui gangrènent notre société ?

Condamner les tribalistes de tout bord, conscientiser, faire preuve de pédagogie pour éduquer les masses incultes pris au tourbillon du tribalisme et non se lancer dans la stupide stigmatisation tribale qui consiste à faire croire qu'il y a d'un côté des saints et de l'autre côté des tribalistes. Car nous devons à la vérité de dire que des tribalistes comme Mathias Eric Owona Nguini, on en trouve dans toutes les ethnies du Cameroun. Il faut les dénoncer à titre individuel sans verser dans la stigmatisation qui n'est qu'une forme encore plus vicieuse de tribalisme".

Auteur: Arlette Framboise Doumbé Ding