0
Opinions Thu, 14 Apr 2022

Mort ou vif : Paul Biya victime d’un coup d’état silencieux

Saint Eloi Bidoung dans une nouvelle tribune analyse le silence de Paul Biya sur les sujets brulants qui concernent le Cameroun. Le chef de l’Etat serait victime d’un coup d’Etat silencieux depuis qu’il a accordé la délégation de signature au secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh.

Dans l’attente, il y en a qui écrivent ; d’autres qui parlent. D’autres encore qui écrivent et parlent. A côté de ceux qui parlent et écrivent, Les ministres en poste, eux-mêmes, sont les premiers fatigués par l’attente. Tous les soirs, en quittant leurs bureaux, ils vident les contenus de leurs tiroirs. Les objets personnels, les photos des épouses (légitimes) et enfants, ont disparu des pupitres des ministres depuis plus de deux ans. Les pauvres ! Cela fait des mois qu’ils ne savent plus de quoi demain sera fait. Tous se posent la même question : Et si c’était vendredi prochain ?

Un nouveau gouvernement est certain et même prochain. Comment en serait il autrement après toutes les humiliations que notre pays vient de subir dans sa Gouvernance? Nous voici donc en plein dans le temps du Président! Le calendrier de la République lui appartenant, nous devons être en alerte. C'est désormais clair; que Paul Biya monte, ou qu'il descende, qu'il saute pourvu qu'il ne calle pas en l'air, que le vice-dieu continu de bloquer, tôt ou tard, il finira par nous le donner, ce gouvernement!

Le temps du président n'est pas le temps du peuple soit!

Mon voisin et ami Paul Biya a un problème : depuis qu'il a signé une délégation de signature à son vice-dieu; il en a profité pour prendre des vacances qui s'apparentent à la retraite ou à une démission, un abandon de poste, un silence de mort; pour tout dire à un coup détat silencieux.

Mort ou vif, le Président Biya a dressé un mur d'indiférences aux cris, aux pleurs, aux revendications, aux sollicitations des camerounais? Seuls les appels de la Lekié et du sud bourgeois semblent le préoccuper. Les camerounais lui demandent de faire le ménage chez lui, de laver son linge sale ; en français facile, de nommer un nouveau gouvernement. Il prefère chaque fois prendre les mêmes pour, recommencer. Résultat des courses : tout le monde se plaint de la mauvaise odeur qui s’échappe de sa résidence et surtout de la cuisine du Vice-dieu aux épices de Nanga E…."sur hautes instructions du Chef de l'Etat". Comment ça s'appelle cette occupation massive du terrain? Si ce n'est un coup d'Etat" ?

Que ce soit pour ceux qui écrivent dans les journaux ou pour les intellectuels du dimanche qui jacassent dans les radios le week-end, Paul Biya n’en a cure.

Face à l’arrogance, la condescendance, l’indifférence, à l’insolence du silence, ou à son éloquence, j'ai décidé moi Saint Eloi Bidoung, d’organiser une grande marche de protestation. Nous y seront : vendeurs, commerçants, détaillants, grossistes, boutiquiers, débitants, revendeurs, clients, consommateurs; avec des affiches portant des mots pas gentils du tout, parce que nous en avons marre de la vie chère, du manque d'eau, d'électricité, d'argent, d'emploi, de la corruption, du racket…. Nous sommes en répétition tous les après-midi dans une salle avec des gilets de couleur Jaune pour braver « Awara », lorsque nous allons chanter la composition que j’ai proposée à tous ceux qui en ont marre de ce qui se passe à Etoudi. Je vous donne le titre de la chanson « Paul Biya reprends le pouvoir, c’est toi que le peuple a élu. "Trop c’est trop !"

L’opinion se demande, ce qui lui manque au juste. Pourquoi prendre autant de temps pour apaiser l’angoisse de ses collaborateurs. Le vieux a –til peur ? Le vieux aurait-il peur de remanier un gouvernement qui comprend en son sein 34 ministres et assimilé, attendus urgemment et impatiemment au tribunal criminel spécial et dans plusieurs bagnes du territoire ? Le vieux aurait-il peur de voir tant d’amis aller à la potence ? Surtout qu’il ne sait pas par qui il devra les remplacer, quand ils iront en prison.

Pourtant Il lui faut seulement et tout simplement changer des ministres. Rien que ça ! Monsieur le Président, les camerounais sont fatigués de vos silences. Chez Paul Biya, ça sent mauvais. Edgar Alain votre neveu, a versé des ordures nauséabondes, d’avions chinois avec une forte odeur de corruption et et les pots de vins sur l’achat des avions chinois; Paul Biya ne dit rien. Foumane Akame de regrettée et triste mémoire, le cousin de Paul Biya a entassé des ordures derrière la maison de Paul. Des débris d’avions, des cadavres de crash et des centaines de millions de F CFA ramassées sur les lieux d’un accident d’un avion de la défunte Cameroon Airlines.. Ce qui nous énerve le plus est que c’est Foumane Akame qui était chargé, avec un gros râteau de marque « Epervier » de faire le ménage, d’envoyer au bagne tous les corrompus qui salissent la maison. Paul Biya reste bouche cousue. Le vice- dieu a poussé le vice en viciant les contrats des enfants de sa sœur par le vice de surfacturation. Paul Biya ne dit toujours rien. Le Premier sinistre pardon que dis-je? Monsieur le Premier Ministre, son valet de chambre, mangent des bananes avec le Ministre de la Culture et des Arts derrière la maison et ils ont jeté les peaux partout pour faire glisser tout le monde. Paul Biya ne dit rien.

Les congélateurs et réfrigérateurs de Paul Biya pardon que dis-je de CONGELCAM doivent avoir des problèmes, j’en suis sûr. Il y a des odeurs de maquereaux et de carpes pourris qui sortent de là-bas. Les usagers ont porté plainte pour tentative d'empoisonnement à ciel ouvert. Aussi grave que cela puisse être, Paul biya ne dit toujours rien. Et nous, pourquoi souffrons-nous de toutes ces odeurs de denrées qui pourrissent dans les frigos du fait des coupures intempestives d'électricité. ? C’est la faute à Séraphin, à Gaston dit-on et leurs copains d’Enéo. Paul Biya ne dit rien et ne fait rien.. Il y a tellement d’ordures autour du Président et peut-être qu'il ne sent pas les odeurs. pour cause de grippe, le nez bouché Que d’ordures accumulées en 10 ans. ! Des ordures semblables aux écuries d’augias

Atangana Mebara et Marafa, ses valets de chambre, sont depuis dans le bac à ordures ; Epraïm Inoni, son domestique, est dans la rigole. Beaucoup d’autres ordures ont été mises dans le sac poubelle et Hysacam est passée très vite. Maintenant, il y'a eu accumulation et cela ne nous irrite pas. Garoua (pas la ville mais le Minsep), Bidoung (pas Saint-Eloi) mais Ismael, Kombi pas l'avion mais (Moelle), Mbombo pas le père mais le fils, Ngo'o Ngo'o le beau et les enfants de la femme de l'autre ont fait pourrir le football et ils moisissent là, au point où on se bouche le nez quand on parle de Lions Indomptables.

Martin, Marcel; Claude… ont du mal à prendre l’ascenseur pour aller à leurs bureaux. Beaucoup sont sous soins intensifs à l’extérieur, Taïga a répandu de la brousse de vache dans le Nyong et Mfoumou avec de faux éleveurs Bororos, et ça pue une infiltration de terroristes venus de pays voisins, qui prépareraient de mauvais coups. Yang Philémon, est trempé dans une puante affaire d’adultère. Le Premier Sinistre est mêlé aux scandales de la COVID19, Malachi le gâchis de Manaouda est dans la nasse de la cour des comptes, Biyiti bi Esssam traine une mauvaise odeur de corruption avec les opérateurs de téléphone mobile. Le Premier Ministre suspend des nominations de certains de ses ministres et d’autres ministres, comme le Ministre des Finances qui a annulé des nominations des receveurs Municipaux par le MINDEVEL. Que de mauvaises odeurs et des crocs en jambes dans le gouvernement de Paul Biya ! Où est donc passée la solidarité gouvernementale?

Jacques Fame Ndongo, continue de polluer l’atmosphère autour de la candidature de Paul Biya. Sur Robert Nkili, il flotte une odeur de cadavres des axes routiers et de chinoiseries dans l’air. Balaie, mon cher Paul ! Alors tu seras en odeur de sainteté avec tout le monde. Pour le moment, il plane un parfum bizarre d'affaires qui empeste le pays: affaire Nalova, affaire Etoundi, affaire LE Anderson, affaire Malachi, affaire Ketcha Courtes, affaire Eyébé Ayissi, affaire Ngo'o Ngo'o, affaire Motaze, affaire Mbarga Nguélé, affaire Alamine affaire Fameu Ndongo ,affaire Nkuété, affaire Tchuenté Madeleine, affaire Moellé Kombi, affaire Franck Biya, affaire Mbarga Atangana, affaire Mvondo Ayolo, affaire Atanga Nji, affaire Nganou Ndjoumessi; affaire CONGELCAM, affaire Equinoxe Tv, affaire Dion Nguté; Affaires du Gouvernement ou gouvernement des affaires, that is the question ? C’est de ça qu'il s'agit.

Comparaison n'est pas raison c'est vrai mais, qui a oublié qu'en 1972, après le fiasco observé à la 8ème coupe d'Afrique des nations, le président Ahidjo a fait arrêter tous les acteurs nauséabonds, donnant ainsi satisfaction au peuple qui voulait justice! N'est ce pas de la même façon que doivent rendre gorge aujourd'hui ceux des amis, frères, fils, beaux-frères de Paul Biya qui ont trahi et milité pour le glissement de la CAN.

Pourtant Jusque là, rien n'y est, rien n'y fait ! Les cris, les sanglots et les appels du peuple au nouveau gouvernement n'ont aucun effet ! Le Président Biya reste sourd, imperturbable, inébranlable, insaisissable, irrécupérable et par téléphone irrecevable: il reste de marbre. Le temps du Président! Entre temps, le statut quo demeure, on dirait que rien ne s'était passé. Pourtant, sous cape, on nous fait savoir que le Président Biya est malade et presque à l'article… inconsolable du fait de la profondeur de la déception du peuple! Ce peuple camerounais lui aussi inébranlable devant les agissements de cette redoutable machine gouvernementale rompue au vol, au mensonge.

Pauvre Paul Biya qui a pourtant tout mis à contribution pour une sortie honorable de la scène politique. Qu'est ce qui aura manqué aux collaborateurs du Président? Pourquoi ça n'a pas marché? Questions à dire vrai, détestables car obligeant à se casser la voix dans un coup de gueule pour révéler au Président que les camerounais attendent de lui des actions fortes et palpables.

Le peuple lui se contenterait bien, à défaut d'une vindicte populaire, d'une justice impartiale pour que les responsabilités des uns et des autres soient établies et que soient punis les coupables. Un tsunami politique est donc nécessaire. il apaisera la colère et certainement la fureur de ce peuple inconciliable, inconsolable, et exigeant.. L'indéniable silence devient insoutenable, inacceptable, refutable.

Le peuple fini par croire que c'est le président lui-même qui couvre ces manœuvres éhontées. Cest pour ça qu' on, qu'on, qu'on attend indéfiniment le gouvernement, et le gouvernement ne vient pas..iyiééééé!!!
Auteur: Saint Eloi Bidoung