1

Opération épervier: l’inimaginable fortune de 150 milliards de Paul Biya

PaulBiya Biya Paul Réformateur Beaucoup reproche au pouvoir de paul Biya de ne pas pas lutter efficacement contre la corruption

Wed, 28 Mar 2018 Source: Georges ATANGANA

Détourner l’attention ou la vigilance est une tactique militaire permettant de remporter une victoire sur l’ennemi. Depuis des semaines le régime qui a ruiné le Cameroun à travers un pillage systématique des fonds publics manipule le peuple et les médias en présentant de nombreuses personnalités comme de vulgaires bandits. Que veut cacher le gang au pouvoir et dans quels buts ?

Pendant que les populations affamées et appauvries commentent les montants volés par chacun des gangsters, on achète les voix des conseillers municipaux à 50 000 F ou plus dans le but de faire remporter une victoire écrasante par le parti R.D.P.C. D’où vient l’argent de ce parti sinon des caisses de l’État vidées par ses responsables ?

LIRE AUSSI: Atangana Kouna, le voyou qui m'avait menacé à Etoudi - Messanga Nyamding

À quoi sert un Sénat si coûteux si cela n’est pas destiné à permettre au chef bandit de récompenser ses anciens complices ?

Une victoire remportée lorsque les électeurs sont secrètement transportés dans les casernes militaires pour échapper à la colère des populations anglophones est-elle un exploit crédible ?

Des enseignants et des médecins travaillent sans être payés au moment où on gaspille tant d’argent pour organiser un scrutin parfaitement inutile. Est-il possible de cacher ce scandale en diffusant les noms et les mésaventures des voleurs de la République ? Peut-on nous faire oublier que le créateur qui les fabrique par la nomination est un jouisseur dépensier et tribaliste qui a caché une fortune astronomique estimée à 150 milliards ? Peut-on nous faire croire qu’on chasse et attrape des voleurs mais aucun n’est capable de rembourser ? L’épervier, le football et la guerre contre nos frères anglophones ne permettent plus au dictateur de dissimuler ses calculs politiciens et les pillages qu’il organise. Halte à la diversion et à la manipulation des médias.

LIRE AUSSI: Opération Epervier: Fritz Ntone Ntone convoqué au TCS

Auteur: Georges ATANGANA