1

Paul Biya a finalement vendu le 'Bobolo' Camerounais aux Chinois

Ordinateurs Biya Chine Abandon Que va devenir la petite économie locale basée sur la production du manioc?

Fri, 24 Aug 2018 Source: Jean-Marie Vianny Nde Ngoh

Figurez-vous que, les très nombreuses terres dont il fait cadeau aux chinois, permettent désormais à ces derniers de cultiver du manioc et de le transformer en bobolo, faisant ainsi une concurrence déloyale à notre traditionnel et authentique bâton de manioc, et sans doute également à notre miondo national.

LIRE AUSSI: Maroua: après avoir reçu les dons, les populations appellent à voter Paul Biya

Les chinois avec plus de moyens que nos paysans, ont certainement fait analyser et amélioré le bobolo chinois, en y mettant des produits additifs pour le rendre plus bon, plus goûteux et moins agressif en réduisant son odeur. Oui, des camerounais le trouvent bon.

Et justement, les occidentaux détestent notre bobolo à cause de son odeur très forte. En occident d'ailleurs, nous même nous évitons de mettre notre bobolo dans nos gamelles pour ne pas indisposer les collègues avec cette odeur à midi.

Maintenant que les chinois ont trouvé la parade avant nous, car la recherche est sous-financée au Cameroun, nous sommes foutus.

LIRE AUSSI: Genève: l’opération subie par Mama Fouda prend une autre tournure

Que vont devenir nos pauvres paysans suite à un coup pareil ? Que va devenir la petite économie locale basée sur la production du manioc, sa transformation en bobolo local traditionnel et sa commercialisation jusque auprès de la diaspora, si ce secteur est également attaqué par les chinois ?



Auteur: Jean-Marie Vianny Nde Ngoh