1

Plan d'urgence: quand la collecte des fonds devient un challenge entre élites

Coolecte Fonds  2018 06 21 At 4.02.00 PM 1 780x440.jpeg Lors d'une collecte de fonds à Yaoundé

Mon, 9 Jul 2018 Source: Abel elimbi lobe

Je croyais que ce plan était une occasion de mobiliser les populations autour de l'idée que notre pays doit rester un et qu'il y avait là une occasion donnée à chaque francophone en particulier d'exprimer son attachement aux camerounais du nord-ouest et sud-ouest en donnant sa contribution à l'Etat pour assister les personnes éprouvées par cette guerre.

LIRE AUSSI: Plan d'urgence: avec 100 millions, un fils de la région de l'ouest détrône Baba Danpulo

C'est donc le nombre de contributeurs qui aurait intéressé l'opinion, étant entendu que si 6 millions de camerounais parlent aux sécessionnistes en donnant chacun 1000 f l'Etat réçoit 6 milliards en un clin d'oeil.

LIRE AUSSI: Plan humanitaire: comprendre la dimension mystique des cotisations

Mais les organisateurs de cette opération l'ont transformée en une compétition entre les régions et une affaire des élites politiques, administratives et d'affaires. Il y aura à peine 10000 donateurs et l'on collectera à peine 2 milliards de francs. Ce sera un échec politique et financier.

Auteur: Abel elimbi lobe