2

Présence d'Issa Tchiroma en France: curieux silence de la Brigade Anti Sardinards

BAS Issa Tchiroma Camerounweb 'Tous les détails du déplacement de Clément Atangana étaient déjà sur les réseaux'

Tue, 14 Dec 2021 Source: Zona Coker

Pendant ce temps dans la diaspora, Benjamin Niat se marie avec l'argent que les Dja-et-Lobistes lui donnent pour boycotter les Beti en Europe. Sandy boston la lionne de la forêt sud comme elle se fait déjà aussi appeler maintenant, sexy comme jamais est entre deux avions pour accomplir ses missions dans l'alliance Ouest-sud. S'il s'agissait d'un Biya, d'un Mvondo Ayolo ou d'un Motaze, les Beti auraient déjà fait des directs, retroussé leurs manches pour aller bagarrer devant les hôtels en occident à leurs propres frais afin de témoigner leur fidélité et amour à leurs maîtres Dja-et-Lobistes. Mais comme c'est un des leurs, un Atangana serviteur du maître lui aussi, c'est l'immobilisme total dans l'enclos Beti. Les Bamiléké en aucun cas n'auraient ciblé les Bulu comme ça; Sangmelima et Ebolowa auraient déjà pris feu. L'exode « autochtonienne » se serait déjà imposé au sud. Les Bamiléké savent exactement qui provoquer; les peureux et dormeurs de la république « Koloniale » qui ne dépensent leurs énergies que pour leurs maîtres. La preuve la plus récente est qu’issa Tchiroma le nordiste est aussi en évacuation à paris en ce moment, mais c'est uniquement Clément Atangana que leurs « boycotteurs bamiléké » ciblent. Peut-être même que la personne qui a annoncé la fausse mort de Tchiroma l'a fait pour montrer que le combat Bamiléké est purement tribal et contre le peuple Beti. Il voulait dire aux camerounais que issa Tchiroma est aussi à paris, mais les bamiléké ne le boycott pas. La diaspora bamiléké est financée par les Dja-et-Lobistes pour humilier et affaiblir le peuple Beti.

Tous les détails du déplacement de Clément Atangana étaient déjà sur les réseaux avant même que son avion n'atterrisse à paris, mais Motaze est incapable de nous sortir la liste des Bamiléké qu'il a financés plus qu’Amougou Belinga. Ces gens du sud au pouvoir préfèrent que le reste du gibier pourrisse ou qu'il soit récupéré par quelqu'un d'autre que de le partager avec un centriste qui leur a toujours été fidèle. Je ne suis pas fan de Clément Atangana, je crois que c'est l'une des créatures de Biya Bi Mvondo qui, à la demande du maître a jouée l'un des pires rôles contre son peuple. Un rôle qui est similaire à celui que Beti Assomo et Nka Valère jouent au NO-SO pour entraîner le peuple Beti dans les histoires de pouvoir des Dja-et-Lobistes qui ne nous concernent pas. Par peur ou je ne sais quoi d'autre, vous avez choisi d'accompagner Biya Bi Mvondo en enfer dans un suicide collectif. Vous avez accepté de trahir votre peuple là où le Bulu ne voulait pas se salir les mains. Quand ils mangeant avec les Bamiléké, ils étaient Bulu allant jusqu'à diviser le centre et le sud. Quand leurs complices Bamiléké ont décidé qu'ils méritaient le pouvoir parce que plus malin qu'eux, ils sont devenus Ekang pour se servir de nous autres comme leurs boucliers. Même utiliser le label Ekang les a dépassés alors que le peuple Beti était encore à 100% derrière eux, ils ont préféré continuer dans la même roublardise. Nous n'allons plus nous faire insulter pour personne.

Ceci n'est pas une question de personne, mais une question de survie pour mon peuple et l'héritage de mes ancêtres. L'heure n'est plus à trouver les excuses pour justifier notre inertie du genre Nathalie Nkoah est ci, Amougou Belinga lui-même est comme ça. Déjà que j'ignore ce que les patriotes de Biya Bi Mvondo reprochent à Atangana pour l'abandonner aussi. Il paraît que Biya Bi Mvondo est leur institution, pourquoi laisser tomber un de vos plus grands patriotes. Quand le sud a voulu détruire Amougou Belinga à travers Obama Nana, vous étiez tous debout pour soutenir les sudistes dans leur lancée. Peuple Beti, vos excuses n'ont plus de sens, ça vous ridiculise. Les Sawa ont fait preuve de courage en sortant pour faire face à leur bourreau. Même s'ils ont été gazés, ils ont exposé la cruauté de leur bourreau devant le monde et ça leur a donné une pièce à conviction à ajouter à leur dossier.

C'est depuis 4 jours que j'ai fait une sortie, immédiatement après avoir vu le post de Sandy boston qui annonçait l'évacuation de Clément Atangana et son irrecevabilité par la bas. Pendant que les Beti rasent les murs faisant semblant d'être sourds muets et aveugles sur les problèmes qui les concernent, la bas est allé à l'hôpital américain de paris où l'accueil leur a donnés l'information selon laquelle Clément Atangana le président du conseil constitutionnel camerounais est en soins intensifs et occupe la chambre numéro 1. Agacée par le mépris de la bas et l'inertie des Beti, c'est la Sawa Mariane Ekane qui hier fait un direct pour dénoncer cette énième agression et qui prend le téléphone du directeur de l'hôpital américain de paris pour pousser les Beti à réagir. N'ayant plus le choix, certains honteusement commencent à en parler. Really? Tout le monde bouge autour de nous alors que nous au centre sommes immobiles parce que nous attendons d'abord que Biya Bi Mvondo parte. Franchement. Si vous ne bougez pas maintenant que tout se joue afin de vous relever, c'est à qui que vous montrerez votre force demain quand tout le monde sera déjà installé à la place qu'il mérite?

Les Bamiléké ne réagissent que quand leurs intérêts financiers sont menacés, c'est justement ce que nous Beti devons faire. Aucune autre région ne leur a ouvert ses portes comme la nôtre et il est temps que ça cesse. Ce sont eux qui ont mangés avec les sudistes ces 39 dernières années. En ce qui concerne l'avenir, Cabral Libbi est déjà allé faire l'Atalaku chez eux, Beto'o pour avoir sa place à la FECAFOOT à fait pareil. Ils savent déjà que peu importe qui prend le pouvoir demain, ils auront la meilleure place assurée auprès de lui comme c'était le cas avec Biya Bi Mvondo. Si eux-mêmes à travers la violence des leurs envers nous accèdent au pouvoir, c'est encore mieux et ce sont nos terres qui sont convoitées. Alors, pourquoi recadrer leurs enfants dans la diaspora si leurs actes leur profitent? C'est à nous de leur faire comprendre que leur conquête du pouvoir et leur Nkapitalisme barbare ne sera pas au détriment de notre bien-être, de notre existence ou de l'avenir de nos enfants. Je le répète encore, le peuple Beti doit riposter afin d'imposer le respect aux Bamiléké.

Pour moi la solution est simple comme bonjour, une confrontation entre Beti et Bamiléké au Cameroun s'impose. En occident vous ne les pouvez pas, ils ont eu 4 décennies à se préparer. Il est temps de montrer aux Bamiléké que si leurs complices Bulu peuvent le faire à Ebolowa et à Sangmelima, nous a Yaoundé, Mbalmayo. Obala. Okola, Esse, Akonilinga, Bertoua etc... Pouvons aussi dire merde. C'est de la légitime défense, ça fait des années que nous sommes les dindons de la farce dans leurs alliances avec les sudistes. Ils nous agressent verbalement, physiquement, économiquement, territorialement etc... Nous devions pousser les Bamiléké eux-mêmes à soigner le mal dont souffrent les leurs dans la diaspora parce que nous n'en sommes pas là cause. En voyant leurs frères et sœurs du village quitter nos villes et villages en catastrophe ils seront obligés de se lever pour régler leurs problèmes avec leur Bulu ou dans leurs villages sans nous mêler ou nous manquer de respect. Nous devons leur faire comprendre que la guerre qu'ils ont déclarée au le peuple Beti va les dépasser. Aussi simple que ça. Ça fait 3 ans que vous traînez derrières les Bulu qui vous le rendent avec mépris et arrogance et indifférence. L'homme Beti doit apprendre à résoudre ses problèmes à sa manière sans demander la permission à ses maîtres. Oubliez Biya Bi Mvondo, c'est un maudit qui a apporté la malédiction au Cameroun et à notre peuple. Il n'est pas plus important que nos enfants, encore moins votre peuple. En légitime défense, nous devons riposter d'une manière exemplaire. ABIM TE

Auteur: Zona Coker