1

Présidentielle: Paul Biya recommande la coalition de l'opposition

PAUL Biya Octobre Continuerons- nous à insulter nos opposants sérieux en encensant Biya et son RDPC?

Wed, 18 Jul 2018 Source: Laziz Nchare

En 2018, Biya à 86 ans, est candidat à sa propre succession et candidat naturel de son parti où il n’organise même pas pour la forme, un congrès pour se faire élire démocratiquement. Depuis 1985, Biya est le candidat unique du RDPC, et visiblement cela ne choque même pas nos intellectuels qui ridiculisent nos vaillants opposants qui luttent sous la pluie depuis 1991 pour changer un tel régime dont la corruption systémique n’est plus à démonter!

A QUI LA FAUTE SI LE CAMEROUN MANQUE UN CODE ÉLECTORAL FIABLE QUI PRÉVOIT LA MAJORITÉ ABSOLUE POUR LE PRÉSIDENT ÉLU?

À la veille de chaque échéance électorale, tous les alliés de Paul Biya deviennent des OPPOSANTS, non pas pour le chasser du pouvoir, mais pour combattre la vraie opposition qui est dans le cœur de la majorité silencieuse. Ces PSEUDO OPPOSANTS font tellement du bruit à la télévision et sur facebook à propos de la COALITION ET LES PRIMAIRES dans un pays où le régime Biya n’hésite pas d’envoyer le BIR écraser toute conférence ou meeting de l’opposition. Dans ce climat de dictature draconienne, ils s’attendent à ce que les vétérans de l’opposition traditionnelle descendent dans les rues pour se faire lyncher par les soldats du BIR qui massacrent actuellement les Camerounais anglophones dans le Nord Ouest et le Sud Ouest sous un silence complice de l’élite Francophone.

Dans ce cirque, la fatwa est vite trouvée!Vous allez bientôt lire des sottises du genre:

(1) Il n’y a pas d’opposition au Cameroun

(2) le Cameroun a l’opposition la plus bête au monde

(3) En dehors de Biya il y a qui?

(4) Tel opposant est tribaliste

(5) Mieux je vote Biya parce que les opposants ne veulent pas faire la coalition

(6) Les opposants sont très vieux, mieux ils laissent leur place aux jeunes

(7) Nous on préfère Biya pour éviter la guerre

(8) les Bamilike ne seront jamais présidents au Cameroun

(9) Tel ou tel parti est un parti tribal, c’est une tontine tribale etc.

À lire ces sottises les unes après les autres, on se demande si le régime Biya prend tous les Camerounais pour les moutons. Les défenseurs du régime démobilisent les Camerounais à voter massivement dans leur ridicule chanson selon laquelle sans COALITION DE L’OPPOSITION , aucun autre candidat ne peut émerger et gagner celui qu’Ahidjo a installé au pouvoir depuis 1982 sans que ce dernier n’ait eu à battre campagne nulle part. Or la vérité est toute autre: BIYA n’a en principe jamais gagné une seule élection au Cameroun depuis 1982. Il a hérité gratuitement de ce pouvoir de son successeur et tue férocement durant cette période pour régner par la terreur et la fraude.

JE DÉNONCE AINSI CE CYNISME DE TAUPES DU RDPC….

De toutes les démocraties, avez vous déjà vu un parti au pouvoir enseigner à l’opposition comment elle doit se réunir autour d’un seul challenger d’un dictateur pour mieux battre ce dernier? Or au Cameroun, c’est cela la mode. Biya organise le Congrès du SDF à gauche, évite d’organiser le sien, et change les lois à sa guise. Après avoir nommé les membres du RDPC à la Cour constitutionnelle qui le déclarera élu même en cas d’échec, le dictateur camerounais peut dormir tranquille.

Entre temps, le Camerounais ne diabolise que l’opposition. C’est sa faute à elle si Biya a interdit les élections à 2 tours, nomme des sénateurs qui ne servent à rien, et déclare illégalement des guerres, invite les Tchadiens sur le sol camerounais tuer nos compatriotes. Est- il vraiment sérieux de croire que le RDPC aime trop cette opposition pour l’aider à organiser des primaires pour elle, afin de l’aider à avoir ce brillant candidat unique qui battra Biya que personne ne veut challenger au sein du RDPC malgré son âge très avancé?

Doit- on prendre au sérieux ceux de nos intellectuels qui accusent l’opposition de ne pas suivre le conseil du parti au pouvoir? Posons donc les sérieuses questions, dans le CODE ÉLECTORAL ACTUEL. Ce code électoral accepte la majorité relative. Donc, si on vote sans voler les suffrages des Camerounais, même à 10%, on peut diriger le Cameroun sans avoir besoin de faire une coalition!

(1) A quoi ça servirait donc de se coaliser quand cette même loi électorale rend possible de gagner l’élection présidentielle avec seulement 10 des votes valablement exprimés?

(2) A quoi ça servirait de se coaliser alors que le procès-verbal d’un bureau de vote ne fait pas foi au cas où il y a une revendication électorale?

(3) A quoi servirait une coalition quand le président de la Cour Constitutionnelle, membre du RDPC peut modifier les résultats du vote favorable au candidat de la coalition?

C’est ce qui s’est passé au Gabon. Jean Ping a réussi cette coalition et la CC a choisi Ali Bongo comme président. Malgré la révolte populaire favorable à Jean Ping, Bongo est toujours président au Gabon. Cette décision a été tellement applaudie par Owona Nguini qui justifie les machinations de Biya pour s’éterniser au pouvoir dans ce qu’il appelle hypocritement le pouvoir perpétuel.

Retenez que l’idée d’une COALITION DES PARTIS AU CAMEROUN a un seul et unique but: LÉGITIMER LA FRAUDE ET LE HOLD UP ÉLECTORAL DE PAUL BIYA. Une fois que Biya se sera déclaré élu, il dira: “Même réunis autour de 300 partis, le peuple sage m’a renouvelé sa confiance”

Et grâce à cette légitimité factice, il utilisera ce nouveau mandat pour écraser dans le sang toutes les poches de résistance à son régime dictatorial.

On se rappellera de l’état d’urgence de 1992 où on a tué les militants du SDF à Bamenda. Nous n’oublierons pas le massacre du 28 Février 2008. 10 ans plus tard, nous voici dans la guerre anglophone avec son lot de massacres!

AU FINAL, BIYA REFUSE LES ÉLECTIONS À DEUX TOURS ET RECOMMANDE LA COALITION AUX OPPOSANTS

C’est juste surréaliste de se battre ensemble pour doter le Cameroun d’un code électoral qui garantirait les élections transparentes à deux tours qui donneraient la majorité absolue au candidat élu. C’est révoltant de venir caricaturer nos braves leaders pacifiques et charismatiques de l’opposition d’être des “traîtres” tout simplement parce que ces derniers ne sont pas capables de se réunir derrière un candidat fabriqué par Biya. Les Camerounais ont- ils oublié que chaque leader politique créé son parti et le finance avec ses propres moyens et ceux de ses militants et sympathisants? Et que personne n’ira vendre son parti dans une coalition qui ne partage pas les aspirations de ses militants?

Je dénonce donc l’hypocrisie de tous ceux qui insultent et ridiculisent nos opposants. Je rends un grand hommage chaque leader de l’opposition qui a su conserver son fief politique en contrôlant effectivement des mairies. C’est important d’avoir au moins son bilan à la tête d’une commune que de vendre l’illusion à la télé alors que même vos parents ne peuvent vous accorder leurs suffrages!

Voila l’hypocrisie qui a dégénéré à la guerre civile où les soldats tuent les civils et les séparatistes les égorgeant en représailles. On fonce droit sur le mur. Continuerons- nous à insulter nos opposants sérieux en encensant Biya et son RDPC?

Auteur: Laziz Nchare
Related Articles: