5

Pratiques mystiques : ‘je connais le jour de ma mort et je ne sais quoi faire’ - les affreuses confidences d’un jeune de la trentaine

Sorcellerie Cameroun Jeunes Adeptes Un jeune de la trentaine, fait des confidences et des révélations.

Tue, 19 Apr 2022 Source: ABK Radio

L’homme est prêt à tout pour s’offrit les plaisirs du monde. Les jeunes ne sont pas épargnés par le phénomène des pratiques mystiques. Brice, un jeune de la trentaine, fait des confidences et des révélations.

Salut ABK, c'est avec la grande peur dans le ventre que je vous envoie ces écrits.

Je m'appelle Brice, l'avant dernier d'une fratrie de 5 enfants. On est tous nés à Douala et nous sommes allés dans notre village paternel une seule fois et nous étions tous tombés malades en même temps. Le prêtre de cette époque dans mon village était très proche de mes parents, il a appelé mon père pour lui dire de venir nous chercher avant le levé du jour s'il ne veut pas perdre l'un de nous. Le lendemain, nous étions de retour sur Douala et il a dit à mon père de ne plus jamais nous y emmener. Sauf que ABK plusieurs années plus tard, mon père a pris une retraite anticipée et est allé s'installer au village; c'est là où notre cauchemar a commencé.

Nous étions donc obligé de nous rendre régulièrement au village et chaque fois on repartait avec la peur au ventre. Dans mon village, la sorcellerie se pratique à ciel ouvert, je vous jure, ils ont banalisé la sorcellerie; et lorsque quelqu'un te souhaitait un malheur, pas besoin d'attendre longtemps et ça se réalisait.

On a commencé à mettre la pression à nos parents de quitter le village et de s'installer avec nous afin que nous ne soyons pas obligés de lui rendre visite au milieu de ces scorpions. Mais mon père nous répondait toujours qu'il ne quittera jamais son village, qu'on n'y pense même pas, mais nous il disait de ne pas être tenu de lui rendre visite, il disait qu'il comprend que nous soyons perturbés par tous ces événements.

On a alors entrepris de limiter nos allées et venues, mais on s'arrangeait ABK à ce que nos parents ne manquent de rien.

Et puis petit à petit dans les messes basses de certains se chuchotait qu'après chaque enterrement, les sorciers décidaient qui et quand aura lieu le prochain enterrement. Loin de s'imaginer qu'une telle chose puisse être vraie, on n'y a accordé aucune importance.

Un jour, moi-même j'ai été témoin d'une scène qui m'avait fait flippé; un jeune du village avait un accrochage avec un homme âgé qu'on appelle Papa Simon, l'échange houleux tournait autour du vin de raphia qu'on appelle Matango. Quand ce dernier s'est retiré, ce Papa Simon grand sorcier digne d'être décoré, a lancé à haute voix : « celui-çi me parle fort, il ne sait pas qu'il mourra dans deux semaines et que c'est moi qu'on a mandaté pour parler devant la foule le jour de son enterrement ?». Je vous jure, le jour dit le jeune est décédé, l'arbre était tombé sur lui après un déluge. Et sans surprise, c'est Papa Simon qui était celui qui parlait pour raconter de quoi est il mort.

Un autre jour, toujours au village, j'ai assisté à une scène, il y a une de mes cousines qui avait accouché au village, ça faisait peut-être 2 ans et apparemment pendant les deux ans, elle cachait sa fille, et ce jour elle est venue demander le briquet à ma mère pour allumer son feu et quand elle est entrée, elle a presque sursauter à la vue d'un autre, le grand père là avait à peine 10 dents dans la bouche. Il lui a dit :« hum ma fille, depuis que tu as accouché tu n'es pas venue me présenter l'enfant; aujourd'hui l'enfant est arrivé jusqu'à moi, donne-la moi.» J'ai vu comment ma cousine était devenue très pâle en lui remettant l'enfant, au moment où elle devait partir quand elle appelle l'enfant, elle n'arrivait plus à effectuer un seul mouvement pour descendre et le sorcier a dit qu'elle pourra descendre que si elle viens masser ses pieds avec 10 000Fcfa. Effrayée, elle est venue me demander de l'aide. J'avais tellement peur mais j'ai donné et quand elle l'a remis à ce papa sorcier, l'enfant est descendu instantanément, après il a souri en disant : « vous croyez que vous êtes caché».

Des histoires comme ça vraiment vous les voyez et les vivez chaque jour.

Quelques jours plus tard, il y a environ une semaine et demi, cette cousine à qui j'avais donné 10 000 FCFA m'a appelé après que je sois rentré sur Douala juste à la suite de l'enterrement de ma tante (la sœur consanguine de mon papa), cette dernière m'appelle au téléphone et me dit : « tu es le prochain ! Tu vas mourrir par accident dans 5 mois », jusqu'à donner le jour, la date, l'heure et le lieu... Ensuite elle a raccroché.

J'ai alerté mes parents, ils m'ont dit que ma cousine me le dit parce qu'elle veut mon argent et que je ne devrais pas perdre ma tranquillité. Ils prient chaque jour pour nous, je ne dois rien craindre. Mais malgré ces paroles, je ne dors plus. J'ai l'impression que chaque jour qui passe me rapproche de cette date là, j'ai horriblement peur et ne compte pas en rester là.

J'ai voulu procéder par intimidation en faisant venir la police pour prendre tous ces gens qui parlent de sorcellerie à ciel ouvert afin de les menacer, ne dit-on pas souvent que les sorciers ont peur des menaces?

Je ne sais vraiment quoi faire, même s'il faut aller se chercher je commence par où ?

Aidez-moi s'il vous plaît, j'ai peur de mourir et il ne me reste que 4 mois de vie d'après leurs prévisions.

Auteur: ABK Radio