0

Que pensez-vous de la concentration de projets dans le département d’origine du Biya

Fri, 4 Sep 2015 Source: Le Jour

Tous les départements que notre pays compte doivent bénéficier des mêmes projets de la part du gouvernement.

Les populations camerounaises vivant dans plusieurs localités du pays ont des besoins parfois identiques comme le mauvais état des routes, le déficit ou le manque d’énergie électrique, l’absence des hôpitaux de première catégorie.

En plus, tous les projets implantés dans le département du chef de l’Etat sont financés par les impôts que tous les Camerounais paient à l’Etat. Lorsque les populations d’un seul département en bénéficient, cela peut donner l’impression que les autres citoyens ont été oubliés.

“C’est un faux débat” : Anicet Ekane, homme politique

En général, la région du Sud n’a rien bénéficié du fait que Paul Biya soit originaire de cette zone. Les deux grandes villes du Sud que sont Ebolowa et Sangmélima ne sont pas reliées par une route bitumée. Malgré le fait que cette région soit frontalière avec certains pays comme le Gabon et la Guinée Equatoriale, on y retrouve encore des zones enclavées, y compris dans le département du chef de l’Etat qu’est le Dja et Lobo.

Selon moi, la région du Sud est plus enclavée que celle de l’Ouest. Si on se projette dans l’avenir, on constatera que Biya ne sera plus président dans trois ou dans cinq ans. A ce moment-là, les infrastructures construites dans le Dja et Lobo n’appartiendront plus à Biya, elles appartiendront aux Camerounais.

Je pense que c’est un faux débat de dire que les projets y sont concentrés uniquement. Notre parti le Manidem préconise notamment le développement harmonieux des régions selon leur potentialité.

“Il faut un plan d’aménagement” : Emmanuel Simh, homme politique

Le problème auquel notre pays se confronte dans la réalisation des projets c’est surtout le défaut d’un plan d’aménagement transparent et public. Les dirigeants devraient dire au peuple chaque année que voilà le projet qu’on va réaliser dans telle localité afin de résoudre des problèmes précis.

Lorsque vous prenez par exemple le journal des projets de cette année, vous constatez que l’enveloppe allouée dans le cadre du budget d’investissement public pour la région du Sud est supérieure aux autres régions comme celles du Grand Nord. Parfois nous avons comme impression que les projets sont attribués dans certains départements selon l’appartenance des individus à cette localité. L’autre chose est que certaines localités dans notre pays bénéficient des projets selon leur pourcentage de vote en faveur du parti au pouvoir, et c’est ce qui fait en sorte que certaines populations se disent lésées.

“La fin de règne de Biya” : Saidou Maidadi, homme politique

Le département du chef de l’Etat est resté longtemps enclavé, en plus Biya sait qu’il est en fin de règne. S’il ne construit pas des projets maintenant dans son département, quand est-ce qu’il le fera ? Pour moi cela ne pose aucun problème qu’on aille construire les barrages et les hôpitaux dans le Dja et Lobo, parce que ce sont les Camerounais d’abord qui sont bénéficiaires de toutes ces réalisations.

Auteur: Le Jour