0

Régime Biya, 35 ans de destruction du Cameroun

9149 Paul Biya 20mai2013 001 Prc Ns 600 Sous Paul Biya, la paupérisation de la population a atteint un niveau abyssal

Tue, 18 Jul 2017 Source: Emmanuel Fonkwa.

On n'a pas fini de pleurer les morts de Boko Haram, qu'on pleure déjà les morts des soldats qui s'entretuent dans leur caserne, à cause d'une hiérarchie délétère. On n'a pas encore fini de pleurer ceux-là qu'on pleure déjà ceux d'une hécatombe de vaillants soldats chèrement formés, à cause l'incurie de certains! Est-ce une fatalité? Bien sûr que non! Tout cela n'est que la résultante de la gestion calamiteuse pratiquée par une bande de grabataires qui s'accrochent comme des sangsues au pouvoir depuis 35 ans.

Ils ont détruit notre tissu économique certes embryonnaire, mais combien prometteur!

Comment se fait-il qu'en si peu de temps, malgré divers ajustements structurels du FMI qui ont emmené les camerounais à se serrer la ceinture, autant d'usines pourtant si pertinentes et potentiellement rentables aient été détruites! Conséquence, la prolifération d'un chômage de masse, d'une délinquance généralisée, d'une corruption à tous les niveaux!

La paupérisation de la population a atteint un niveau abyssal!

Comment s'étonner que dans un tel environnement on trouve des contrastes saisissants, où ce ne sont pas les hommes d'affaires qui accumulent les fortunes, mais les hommes publiques et les fonctionnaires, qui sans n'avoir jamais créé la moindre activité, se goinfrent allègrement et sans la moindre vergogne sur le dos du peuple, et de plus exhibent avec fanfaronnade le clinquant de leurs rapines!

Comment dans un pays dit de droit, on peut faire un tel étalage de richesses indues, sans que ça n'interpelle personne! Il existe pourtant en droit ce qu'on appelle l'enrichissement sans cause!

Les conséquences de cette incurie ne peuvent être qu'évidentes ! Les hôpitaux ne peuvent être que des mouroirs! Les routes ne peuvent être que des cercueils ouverts! Les écoles, les lycées et les universités ne peuvent être que des chenils pour chiens! L'armée ne peut être républicaine mais plutôt en charge de la protection des prédateurs! Comment donc s'étonner que tous ses malheurs s'abattent sur notre nation!

Auteur: Emmanuel Fonkwa.