4

Sérail: voici les grands bénéficiaires de la guerre en Ambazonie

Ambazonie Enlevement Cameroun Bicubic La crise anglophone dure et continue de faire des victimes.

Wed, 27 Jun 2018 Source: Georges ATANGANA

L’ambassadeur français au Cameroun vient d’annoncer le soutien inconditionnel de son pays à ce plan d’aide humanitaire conçu par le dictateur mourant et que tout le monde a critiqué et dénoncé. Le tyran jouisseur, corrupteur et tribaliste qui a envoyé les forces armées camerounaises massacrer des Camerounais d’Ambazonie a été utilisé, est manipulé par le groupe pétrolier français Total.

Ce n’est que maintenant, et très tardivement, que les Camerounais francophones comprennent majoritairement que cette sale guerre a pour enjeu le pétrole de Bakassi que la France, à travers son agent Paul Biya / S.N.H, vole depuis les accords de Foumban portant sur la réunification des deux territoires camerounais. Le pétrole doit demeurer un et indivisible et appartenir à la France.

À l’heure actuelle, alors que les Camerounais ont les regards tournés vers l’élection présidentielle d’avance truquée d’Octobre 2018, il est certain que la France manœuvre dans l’ombre et a déjà trouvé un autre Ahidjo ou Paul Biya qui lui permettra de piller notre patrie et nous appauvrir.

LIRE AUSSI: Crise anglophone: les 'Amba Boys' frappent fort à Buéa

Les tueries en Ambazonie, qui ont permis à Edgar Alain Mebe Ngo’o, Beti Assomo et aux officiers supérieurs de devenir des milliardaires, sont perpétrées avec des armes et équipements achetés en France. Les conseillers militaires français font croire au criminel d’Étoudi qu’il peut gagner cette guerre déjà perdue en faisant tuer les fils d’autres Camerounais alors que ses enfants étudient à l’ENAM, sans faire le service militaire, pour lui succéder !

Face à la malédiction, à l’esclavage, les citoyens du Cameroun doivent être informés et éduqués pour éviter, contourner, boycotter les produits et services français. Seuls les intérêts économiques français, lorsqu’ils sont touchés, peuvent amener ce pays à lâcher le dictateur Camerounais. Trouvons des produits et services de remplacement. Des camerounais possèdent des supermarchés, des stations d’essence, des micro-finances et tontines, du ciment nigérian, des médicaments indiens ou chinois, des produits vivriers de notre sol. Libérons nous en évitant de consommer français !

Auteur: Georges ATANGANA