0
Opinions Mon, 14 Mar 2022

'Sa thèse de doctorat est un non-sens dangereux': des anglophones s'en prennent à Jean De Dieu Momo

Dans une tribune publiée hier dimanche dans la nuit, la plateforme English Cameroon for United Cameroon (EC4UC) s'en est prise au ministre délégué de la Justice Jean De Dieu Momo pour ses sorties "scandaleuses" de ces derniers jours. De sa thèse de doctorat à son discours au congrès de l'UNDP, le ministre a été sévèrement critiqué pour avoir "choisi la voie paresseuse de servir le régime en échange de bonne nourriture et de bière". Ci-dessous, la tribune de la plateforme UC4UC.

---



"Jean de Dieu Momo : l'antidémocrate, symbole de l'échec biyaiste.

Ce monsieur, ministre délégué à la justice politisée, incarne bien des problèmes de ce régime. Heureusement, de nombreux Camerounais le savent, à en juger par leur réaction à sa dangereuse incohérence lors du congrès de l'UNDP.

2.1. Avant de rejoindre Biya, il partageait le bon sens des Camerounais selon lequel la démocratie selon des règles équitables préétablies est bonne. Il ne fait aucun doute que ce soit occidental ou africain, c'est en accord avec la nature humaine.

2.2. Voyant le travail acharné nécessaire pour organiser les Camerounais pour mettre en œuvre et défendre pratiquement la démocratie constitutionnelle, il a choisi la voie paresseuse de servir le régime en échange de bonne nourriture et de bière.

2.3. Après avoir rejoint le régime, il s'inscrit à l'académie du biyaisme de la pensée illogique, du sophisme et du panafricanisme propagandiste.

2.4. Il n'y a pas de meilleur moyen d'estampiller cette absurdité d'une apparente crédibilité que de déposer une thèse de doctorat, sans publications académiques, conférence internationale, etc. rigueur scientifique.

La thèse de doctorat de M. Jean de Dieu Momo, traduite dans n'importe quel dialecte africain, sera rejetée par les hommes et les femmes du marché comme un non-sens dangereux.

2.5. Après avoir soutenu sa thèse devant un jury favorable au régime, il s'est alors senti habilité à affirmer que «la démocratie électorale est un frein à l'émergence de notre pays».

Voila, un intellectuel est né. Ici, nous voyons comment les théories du complot peuvent être élevées au rang d'érudition au service du régime autocratique qui est clairement inconstitutionnel et antidémocratique dans tous ses réflexes."
Auteur: English Cameroon for United Cameroon