0

Scanadale de salaires fictifs: Leubou Emmanuel ou l'arbre qui cache la forêt

Emmanuel Leubou Kondengui C'est une mascarade montée de toutes pièces par ses ennemis

Mon, 2 Sep 2019 Source: Chris Dubon

Une mascarade montée de toutes pièces par ses ennemis qu'il avait dénoncés sous Alamine Ousmane Mey (Ex - MINFI) et qui ont attendu la venue de leur frère LOUIS PAUL MOTAZE (actuel MINFI) pour prendre leur revanche...

Leubou Emmanuel, Chef de Cellule est un maillon certes important de la chaine de traitement des salaires mais il n'est pas l'unique ou le plus important en termes hiérarchiques et ou de privilèges informatiques... Pour cela, il ne peut pas créer deux milles (2.000) matricules fonctionnaires et agents de l'Etat pour des salaires fictifs seul et les gérer ainsi pendant des années...

Déjà, ses privilèges informatiques ne lui autorisent pas la création des matricules qui échoit je crois, au CENADI... Il valide les dossiers en cours de traitement et qui lui sont transmis à la fois de façon physique (dossiers papiers) et aussi électronique (Copie électronique)...

Sa validation n'emporte pas la clôture du traitement qui échoit au CENADI qui peut révoquer la validation MINFI/SOLDE de Leubou Emmanuel pour des motifs que seuls connaissent les responsables et agents de cette structure....

Plus grave, n'oublions pas que depuis l'OPERATION ANTILOPE des années 80-90, on a eu plusieurs recensements physiques de fonctionnaires et agents de l'Etat et que désormais on parle du SYGIPES (Système de Gestion Intégrée des personnels de l'Etat et de la Solde) et que la chaine de la dépense qui prend compte le paiement des salaires a été aménagée pour plus de clarté et de rapidité...

Je parle ainsi du côté budgétaire de la chose qui veut que tout salaire, tout effet de solde devrait correspondre à une imputation budgétaire précise et donc loge dans un département ministériel précis...

Leubou Emmanuel ne doit pas être l'arbre qui cache la forêt ou se cachent les SEIGNEURS DU DETOURNEMENT, ces célèbres <>, ces autochtones d'Ekounou par Etam-Bafia, qui ont mis le pays a terre./-

Auteur: Chris Dubon