0
Opinions Thu, 24 Jun 2021

'Vaccination Covid-19 ou pas de CAN 2022 pour le Cameroun'

Dans une tribune publiée ce jeudi 24 juin, les responsables de la plateforme English Cameroon for a United Cameroon démontrent la décision du gouvernement camerounais de rendre obligatoire la prise de vaccin Covid-19 est relative à la CAN 2021.

---

'1. Beaucoup pensent que nous sommes antipatriotiques en prédisant un éventuel retrait de la CAN 2021/2022. Nous sommes simplement réalistes. Les jeux peuvent être retirés en raison de la pandémie de COVID, d'une infrastructure incomplète ou de l'insécurité.

Il ne faut pas prendre les affirmations hyperboliques du secrétaire de la CAF pour autre chose qu'une tentative de flatterie. Nous constatons que les documents clés ne sont pas encore signés. Les assurances des ministres camerounais ne valent rien jusqu'au coup d'envoi des matchs et jusqu'à ce que les finales soient jouées. Les jeux peuvent commencer et se terminer à mi-chemin en raison des défis que le Cameroun essaie de cacher maintenant.

2. Certaines personnes ne se soucient pas des crises politiques dans le pays ; ils veulent juste avoir leur CAN. À ceux-ci, nous conseillons qu'ils contribuent à la solution des défis.

2.1. Infrastructure : Ils doivent faire pression sur le gouvernement pour obtenir des mises à jour hebdomadaires sur la façon dont ils avancent vers le respect de la date limite des FAC et vers la démonstration de la fonctionnalité de toutes les installations.

2.2. Ils devraient se faire vacciner contre le Covid-19 et devenir des défenseurs de la vaccination. Ces vaccins ont été testés et peuvent éviter la catastrophe observée ailleurs. Les pays africains ne sont pas épargnés par le potentiel d'une explosion de cas et de décès. L'Ouganda connaît actuellement une augmentation du nombre de cas et de décès. La capacité hospitalière de ce pays est étirée et ils ont du mal à s'approvisionner en oxygène.

2.3. Insécurité : Les militaires ne peuvent pas gagner la guerre dans l'ouest du Cameroun. Le gouvernement doit proposer des solutions politiques sérieuses. Il s'agit notamment de la restauration de la fédération avec davantage de droits de l'État, une commission vérité/justice/réconciliation pour les crimes commis depuis 2016, et des projets de développement concrets dans l'ouest du Cameroun pour corriger des décennies de marginalisation. De préférence, ces mesures devraient être mises en œuvre par un président nouvellement élu ; M. Biya doit démissionner pour que l'insécurité puisse être réduite. Ceux qui veulent la tenue de la CAN, ils doivent donc plaider pour une solution politique réaliste du conflit du Cameroun occidental.

Covid-19 peut être l'élément le plus crucial; Le Maroc, notre concurrent pour cette organisation de la CAN. Environ 9,6 millions de Marocains (26,3%) ont pris une première dose de vaccin Covid-19 alors que seulement 78 000 Camerounais (0,3%) ont jusqu'à présent pris une dose de vaccin. Faites-vous vacciner si vous voulez vraiment que la CAN soit organisée au Cameroun.

A part la CAN, l'Ouganda est un signe de ce à quoi nous pourrions bientôt être confrontés au Cameroun. Il existe des mutations du virus COVID mais au moins pour le moment, ces mutants peuvent être combattus avec le même vaccin. Agissez avant qu'il ne soit trop tard. Les personnes vulnérables devraient se faire vacciner; ils peuvent avoir à payer s'ils tombent malades'.
Auteur: English Cameroon for a United Cameroon?