0

Voici la seconde maladie dont souffre Brenda Biya

Video Archive
Sun, 31 May 2020 Source: Zona Coker

Jusqu'où l'homme doit aller dans cette république pour mériter un décret présidentiel avec son nom marqué dessus ? Le tonton intello BAC+12 diplômé de la Sorbonne a fait une traduction et un décryptage d'enfer sur la dernière publication de sa nièce. Seul le titre montre qu'il livre cette dernière aux loups: "BRENDA BIYA NARGUE (ENCORE) LES HAINEUX".

Après Brenda en quête du BUZZ qui manipule et affabule en inventant des histoires et en épluchant l'oignon près de son œil malade pour se moquer des ennemis de ses parents, il paraît selon son tonton NERVIS porte-parole qu'elle nargue maintenant le peuple camerounais dans sa dernière publication et ce n'est surtout pas la première fois. GREAT! Comme si sa maladie de BASEDOW qui n'est rien d'autre que la THYROÏDE qui est le cauchemar de beaucoup de femmes qui même après l'opération du cou sont condamnées à prendre les médicaments toute leur vie n'était pas assez. À quand la thèse de doctorat de TONTON NERVIS sur les aventures de princesse Brenda BIYA d'ÉTOUDI contre les HAINEUX. Si le but de tout ça est de faire passer cette jeune fille pour une déréglée mentale, on est vraiment dans la bonne voie. Ça me pousse encore plus à demander où se trouve sa MAMAN pendant ce temps ?

L'analyse intellectuelle de la publication de BB faite par l'intello de la république rejoint justement ce que Remy NGONO disait hier dans son direct; que ses informateurs à ÉTOUDI disent que BB qui a poursuivi sa mère à LOS ANGELES il y a quelques années avec un couteau de cuisine lorsque cette dernière est allée la chercher après son dérapage d'ado, souffre de BIPOLARITÉ. La pauvre, porter tous ces fardeaux à seulement 22 ans et la liste continue de s'allonger à cause de ceux qui veulent une place à la mangeoire. Je répète que ce nouveau porte-parole en quête de nomination et tous ceux qui font comme lui sont en train de faire du mal à cette jeune fille en l'utilisant comme fouet pour matraquer politiquement leurs ennemis.

Auteur: Zona Coker