0

Voici pourquoi Biya s’est toujours ‘débarrassé’ des leaders du Grand-Nord

Biya Yaoundé Le scrutin présidentiel est prévu pour 2018

Wed, 20 Dec 2017 Source: El Aboubakar Ousmane MEY

Pour beaucoup, les élections présidentielles prévues dans 12 mois au Cameroun ne concernent que des initiés!

Il faudra vite oublier ce mauvais film et prendre en compte la véritable influence démographique et stratégique du grand nord.

Le President Ahidjo (musulman-nord) a de façon volontaire n'en déplaise à certains esprits étroits, installé Paul Biya (catholique-sud) au palais de l'unité qu'il a préalablement apprêté pour un rayonnement plus éclatant du régime nouveau et de la république.

Le salaire de ce patriotisme nous le connaissons tous, il est mort en exile enterré au cimetière de Yoff (Dakar) et sa famille abandonnée sans ressource (pension) depuis 35 ans.

J'ai personnellement arpenté les couloirs du régime Biya (je suis citoyen camerounais) pour susciter un orgueil humain de dernier ressort à fin de rendre à Cesar son dû... rien que du mépris! Des poids lourds, j'en ai rencontré: Cavaye Yegue(Pan), Belinga Eboutou (Dcc), Jean Foumane Akam (conseiller juridique Prc), Philippe Mbarga Mboa(Ministre chargé de missions Prc), Semengue Pierre (General corps d'armées) etc...

Tous sont au courant de la triste et pénible situation qu'endurent les compatriotes de tout horizon attachés à leur véritable histoire, mais se servent avec une ingratitude à nulle autre égale, des différents (humains) survenus peu après le départ du Président Ahmadou Ahidjo du pouvoir.

Le grand nord en a laissé des plumes: des familles déstabilisées, des carrières brisées, des morts de suite de coupeurs de routes, des prises d'otages pour rançonner les bergers, la misère, l'insécurité, le mépris, mise en quarantaine de certains concours, la servitude, les oppositions tribales téléguidées, les oppositions fraternelles commandées, des arrestations de plusieurs poids lourds dont Marafa qui écope d'un délit qualifié de "complicité intellectuelle".

Les Nations Unies et plusieurs pays et non des moindres ont établi le caractère politique de son incarcération (usa, France).

Là en ce moment, l'extrême nord subit de plein fouet la misère, la galère de la désintégration imposée par Boko Haram.

Pour tout dire, des dizaines de villages sont aujourd'hui inhabitables donc inhabités, et des chefs de familles paysans et leurs suites sont du coup clochardisés, des enfants qui ne vont plus à l'école ou sans domicile.

Je joins à ce poste une liste de 137 personnes assassinées le même jour à Fotokol, un arrondissement du Logone et chari:

Personne n'est venue nous voir et pas de deuil national.

Ahmadou Ali vice-pm militant de 1ère heure du rdpc en personne a vu dans son domicile au village le passage des bras armés Boko Haram, ce ne fut pas une simple visite. Son Epouse et son chef de village en même temps maire, ont reçu à l'occasion une invitation forcée de la redoutable secte.

Avant eux, des chinois venus pour la remise en état de l'axe Waza-Kousseri avaient eu l'honneur de la même invitation, la route (nationale n•1) entre temps est restée impraticable depuis bientôt 10 ans.

Les morts de ces opérations, je n'en ai pas les détails, pourtant, le vice-pm Ahmadou Ali avait fait fouetter des militants de l'opposition en 1992 à kolofata. Mais comme Ahmadou Ahidjo, Marafa et les autres, le goût de son salaire a dû le surprendre.

Maintenant que l'évidence de l'horloge biologique se fait de plus en plus pesante pour le vieux Président et son régime ouvrant par là le bal de faux-cul, c'est tout à fait légitime pour les uns et les autres de manifester leurs ambitions pour le perchoir.

Il faut néanmoins se tenir pour dit au regard du déroulé médiatique observé que, plusieurs des équations envisagées en vue de tenir le grand nord éloigné d'Etoudi nous trouveront sur la route. Le sud politico-economique en accord avec tout le grand sud politico-economique depuis 35 ans, a jugé l'actuel président digne de confiance pour la magistrature suprême, c'est leur choix!

Qu'on ne vienne donc pas nous souffler à l'oreille les orientations avenir, chacun n'a qu'à assumer le choix qu'il a fait!

NB: on aime bien Biya, Akere, Kamto, Cabral, et les autres...

mais qui aime veritablement le Grand-Nord?

Et puis on n’est pas dupe!!!

Le grand nord pèse 45% sur les votes, nous sommes au courant!

35 ans c'est plus d'une génération!

Liste des personnes assassinees à Fotokol par boko haram le 4 février 2015

Quartier Abaganama II


1- ABAKAR BOURMA (42 ans)

2- ABANA GONI (17 ans)

3- ABOR HASSANA (10 ans)

4- MAÏNA BABALAWANE (30 ans)

5- GONI IBIRE RAHPPA (35 ans)

6- ALHADJI DABIL (48 ans)

7- ALI LIMANE (18 ans)

8- BOUKAR MOUSTAPHA (37 ans)

9- MASTÀ'A FALTAYE (28 ans)

10- MAMADOU AMARKIA (32 ans)

11- MALOUM MODOU (62 ans)

12- ABDOULKADIR LAWANE (47 ans)

13- BANNA IBRAHIM (30 ans)

14- SABI MALOUM MODOU (12 ans)

15- TIDJANIMA GONI (50 ans)

16- ALH. DJIBRINE A. (45 ans)

18- ABDOULAYE SALEH (15 ans)

19- MAMADOU SAID (30 ans)

20- ABDOU MADOU (30 ans)

21- TIDJANI TIDJ

Auteur: El Aboubakar Ousmane MEY