0
Handball Sun, 3 Jun 2018

Handball: les Lionnes en stage à Yaoundé

A six mois de l’entame de la coupe d’Afrique des nations de handball prévue du 2 au 12 décembre 2018 au Congo, la fédération camerounaise de handball (Fecahand) s’organise pour un regroupement de l’équipe nationale féminine à Yaoundé. Elle facilite depuis le 1er juin le stage préparatoire de 20 joueuses sous l’encadrement technique du sélectionneur national des Lionnes du handball, Jean-Marie Zambo. A en croire la Fecahand, d’ici le début de la coupe d’Afrique des nations, le sélectionneur prévoit cinq regroupements avec à la clé des matchs d’évaluation.

LIRE AUSSI: Coupe du monde U17: les lionnes tombent sur du lourd

A ce premier regroupement du 31 mai au 13 juin 2018, le sélectionneur national, Jean-Marie Zambo, conscient que « c’est une équipe en pleine reconstruction » s’applique dans un premier temps à « faciliter leur intégration ». Il ne perd pas de vue que le projet social de ces joueuses peut s’opposer au projet sportif du coach.

Tant c’est possible qu’il s’oppose au chemin qui mène à la 23e CAN de handball féminin, dénommée « Challenge Edith Lucie-Bongo-Ondimba » et par la suite aboutir à une qualification du Cameroun au 24e Mondial de handball féminin, prévu du 30 novembre au 15 décembre 2019 au Japon. Des contingences extra sportives vont expliquer l’incertitude que « ces filles du premier regroupement » n’iront pas « toutes au Congo non pas pour leurs performances, mais pour leurs projets de vie ».

ADVERTISEMENT

LIRE AUSSI: Tour Cycliste: le Cameroun perd le maillot jaune

Les 20 joueuses sélectionnées ont rejoint la sélection nationale à en croire le coach Jean-Marie Zambo du fait d’une « philosophie de jeu, qui fonctionne bien sur le plan défensif » avec à l’idée de l’appliquer « sur le plan offensif ». Dans cette logique, il va s’appuyer sur des joueuses athlétiques et des cadres « qui répondent encore sur le plan physique et qui peuvent encore épouser cette philosophie ». Avec ce premier groupe, Jean-Marie Zambo commence un travail poussé pour se qualifier de manière consécutive à un championnat du monde de handball féminin après une première participation en 2017 en Allemagne. Sa qualification tient à sa performance.

Source: L'Essentiel du Cameroun1/N°164
ADVERTISEMENT