0
Health News Thu, 17 Oct 2019

'20% de Camerounais souffrent de pathologies oculaires'

La 21ème journée mondiale de la vue célébrée le 10 octobre 2019 a permis d’évaluer l’ampleur de la situation.

« La qualité dans la chirurgie de la cataracte ». C’est le thème de la 21ème journée mondiale de la vue célébrée le 10 octobre dernier. Au Cameroun, la situation n’est guère reluisante. Des personnes qui essaient de distinguer les lettres de l’alphabet dans les hôpitaux, question de tester leur acuité visuelle, sont nombreuses. Selon le ministère de la santé publique, environ 20% de Camerounais souffrent de pathologies oculaires au rang desquelles le glaucome, la cataracte, la rétinopathie diabétique. Ce qui represente 5 millions de personnes sur les 25 millions que compte le pays.

En prélude à cette célébration, des campagnes de dépistage gratuit des maladies oculaires ont été organisées dans les hôpitaux des grandes villes à l’instar de Douala, la capitale économique du pays. Elles ont donné l’occasion aux ophtalmologistes de déployer leur stratégie de lutte contre la déficience visuelle. Un plan d’actions qui se décline en un triptyque : dépistage, sensibilisation et traitement. « La cataracte est la première cause de cécité réversible. Elle a pour unique traitement, la chirurgie », explique Dr Emilienne Yomma, ophtalmologiste. Et de renchérir : « nous avons organisé une campagne de dépistage de ces anomalies de la vision qui peuvent être évitables ».

A en croire des ophtalmologistes, des résultants positifs ont été obtenus et la prise en charge médicale s’est améliorée ces 20 dernières années du fait de l’amélioration des plateaux techniques au sein des hôpitaux. Toutefois, la cataracte reste encore une grande pourvoyeuse de malvoyance y compris chez les nouveau-nés. L'enjeu aujourd'hui, indiquent les ophtalmologistes, n'est plus de savoir s'il faut faire une chirurgie mais, comment avoir une chirurgie de qualité.

Source: Cameroon-info.net