0
Health News Wed, 23 Oct 2019

Santé: le Centre Pasteur du Cameroun abrite une réunion sur l’ulcère de Buruli

L’ulcère de Burili est une maladie chronique débilitante qui affecte principalement la peau et parfois aussi les os. Elle est causée par une infection par l’organisme mycobacterium ulcerans. Ce micro-organisme appartient à la famille des bactéries responsables de la tuberculose et de la lèpre. Signalée dans 33 pays de plusieurs continents dont l'Afrique, cette maladie est beaucoup plus présente dans les régions tropicales.

Cette réunion des chercheurs venus de plusieurs pays d’Afrique qui se tient au Cameroun depuis le 21 octobre dernier, est une réponse à la décision de l’Organisation Mondiale de la Santé de «transférer la recherche sur l’ulcère de buruli aux laboratoires des pays endémiques à cette maladie tropicale négligée», rapporte le quotidien Mutations en kiosque ce 22 octobre 2019.

D’après notre confrère, cette décision de l’OMS avait été prise le 27 mars 2019, lors de la réunion de l’institut de médecine tropicale. Ces experts des laboratoires en Afrique réunis au Cameroun sont 40 au total. Entre autre leurs défis, ils devront travailler à déterminer le mode de transmission de cette maladie.

Au Cameroun, les principales villes où on rencontre cette maladie sont: «les villes d’Akonolinga, Ayos, Bankim…». Pour lutter contre cette maladie, «il est nécessaire de multiplier les centres c’est-à-dire, rapprocher le traitement de ces zones endémiques. Pour cela, nous avons aussi besoin de former davantage de personnel de santé qui se trouve dans les zones nouvellement confirmées endémiques… Nous avons également besoin d’améliorer les plateaux techniques des hôpitaux et des centres de santé pour que la prise en charge puisse être faite de manière convenable», a indiqué le Dr Ernest Nji Tabah, secrétaire permanent du Programme national de lutte contre la lèpre, l’ulcère de buruli, le pian et la leishmaniose à notre confrère.

Source: cameroon-info.net